page creee le 5 juin 2001 et derniere mise a jour le 20 novembre 2016

C1 : Les Corvette

de 1953 à 1962
(cliquez sur la photo pour aller à la fiche)

C2

1963
1967

C3

1968
1982

C4

1984
1996

C5

1997
2004

C6

2005
201?

mise à jour le 27 novembre 2010
prochaine mise à jour en 2017
aujourd'hui 47 C1
et 247 Corvette au total

LA NAISSANCE D'UN MYTHE

C'est au début des années 50 que le projet d'une voiture américaine sportive, destinée à enterrer les petits roadster anglais, prit forme. Harley Hearl, chef de projet de General Motors, en fixa les bases en 1951, et décida que ce qui allait devenir la Corvette ne serait pas un simple exercice de style, mais bien une authentique voiture aboutie.

 

 

1953

Moteur 6 cylindres en ligne, 150 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite automatique 2 rapports.
Couleurs: blanc
Production: 300 ex.
0 à 100 km/ h: 11,5 sec

C'est ainsi que naît la Corvette 1953, avec sa carrosserie en fibre de verre (une première mondiale), sa répartition des masses qui ferait envie à bien des voitures encore aujourd'hui, et son six cylindres "blue flame" hérité de la gamme Chevrolet.

Ce moteur est d'ailleurs son talon d'Achille, car même retravaillé, il ne fournit que de modestes performances. Mais l'esthétique, la technologie, et le comportement, sont tout simplement fantastiques, comparés aux standards de l'époque.

ci-contre : publicités Corvette

enchères Barrett-Jackson #003
Retromobile 2003
Harrah Collection de Reno
Avignon Motor Festival
National Corvette Museum
GM Héritage
Flint Museum

 

1954

Moteur 6 cylindres en ligne, 3.8 L, 155 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, noir, bleu métal
Production: 3.640 ex.
0 à 100 km/ h: 11 s

Pour sa seconde année, la Corvette ne reçoit que des modifications de détail, la plus marquante étant l'apparition de nouvelles couleurs. Mais l'auto ne connaît pas le succès escompté, et les chiffres de production démarrent timidement. La faute au moteur qui ne satisfait pas les sportifs, mais aussi au confort, en net retrait par rapport aux autres modèles de la production U.S.
Un roadster à l'anglaise, oui, mais pas sans un certain esprit de luxe et d'agrément à l'américaine... Plusieurs concepts sont présentés cette année la, break de chasse, coupé fastback, mais resteront sans lendemain.

ci-contre : roadster capoté, roadster décapoté, roadster décapoté

ci contre à droite Affiche des concepts et Concept Nomad Replica

les concepts 1954

1954
1954
1954
publicité 1954

 

 

1955

Moteur 6 cylindres en ligne, 3.8 L, 155 chevaux,
ou V8 4.3 L, 195 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite automatique 2 rapports ou manuelle 3 rapports
Couleurs: blanc, rouge, jaune,,bleu métal, cuivre métal
Production: 674 ex.
0 à 100 km/ h: 8.5 s (V8)


tableau d'un roadster blanc

Conscient qu'il faut prendre une vraie décision pour assurer la survie de la Corvette, Chevrolet lui offre ce dont tout le monde rêvait: 1955 voit l'apparition du premier moteur V8, conception qui deviendra la signature des utures versions. L'auto garde son côté petit roadster, mais est maintenant une vraie voiture américaine. Quelques améliorations intérieures et cosmétiques, visant à renforcer la finition et le confort, ont également lieu, mais la Corvette reste encore spartiate, ce qui incite le public à la bouder.

Les chiffres de production chutent dramatiquement et incitent la direction de G.M. à vouloir abandonner l'aventure. Fort heureusement, c'est cette même année qu'est présentée la Ford Thunderbird, concept équivalent, et qui grâce à un confort infiniment meilleur, connaît un succès immédiat. G.M., ne voulant pas laisser le marché à son pire ennemi, décide alors de poursuivre la construction des Corvette.

roadster paille
roadster jaune
roadster rouge
roadster blanc
roadster rouge

 

 

1956

Moteur V8, 4.3 L, 210, 225 ou 240 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou automatique 2 rapports.
Couleurs: blanc, rouge, noir, bleu métal, vert métal, cuivre métal
Production: 3.467 ex.
0 à 100 km/ h: 7,5 s (V8 240 ch)

C'est encore timidement que Chevrolet amorce la deuxième moitié des années 50. La Corvette n'atteint pas les objectifs, mais G.M. ne veut toujours en aucun cas laisser Ford et sa Thunderbird s'approprier le marché. Alors la Corvette vivra, et devra s'améliorer pour répondre aux exigences des acheteurs. Elle commencera à abandonner l'esprit de roadster anglais pour se tourner vers plus de confort et de performances.
ci contre, maquette en bois du modèle 1956

En cette année, l'évolution esthétique se fait dans la continuité. L'auto garde son style de départ, tout en grandissant quelque peu, et se dote de courbures concaves sur les flancs, destinées à affirmer son esthétique. La voiture est toujours aussi équilibrée, et ses mécaniques on définitivement évincé le 6 cylindres au profit du V8, qui se veut l'emblème du modèle. Les performances sont mises en avant, et commencent réellement à convaincre.
Un hard top est maintenant proposé en option.

Racer Car (hardtop)
Roadster SR-2
Roadster (capoté)
Décoration intérieure

 

1957

Moteur V8, 4.6 L, 220, 245, 250, 270 ou 283 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4, ou automatique 2 rapports.
Couleurs: noir, bleu métal, vert métal, cuivre métal
Production: 6.339 ex.
0 à 100 km/ h: 6,5 s (V8 283 ch)


prototype Corvette SS

L'année 57 ne voit que de petites modifications sur les plans esthétique et confort. Les ingénieurs se sont concentrés sur la mécanique, et le V8 voit sa cylindrée augmenter, mais surtout l'apparition de l'injection, une première sur une voiture de série. La boite 4 rapports fait également son entrée. Les puissances et performances montent en flèche, et certains prototypes de course, nommés SR-2, commencent à se faire respecter.

Toutes ces évolutions sont très appréciées par la clientèle, et la production fait un bon remarquable, confirmant la demande pour une vraie sportive américaine.

Racer Car (Convertible)
Racer Car (Hardtop)
Convertible avec Hardtop
Convertible avec Hardtop

 

1958

Moteur V8 4.6 L, 230, 245, 250, 270 ou 290 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4 rapports, ou automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, jaune, bleu métal, turquoise métal, gris foncé métal.
Production: 9.168 ex.
0 à 100 km/ h: 6.6 s (V8 290 ch)

Alors que Ford baisse les bras devant l'A.M.A.(American Manufacturers Association), qui réclame la disparition des voitures à tendance sportive, et impose l'interdiction aux constructeurs U.S. de s'impliquer dans la compétition automobile, transformant son roadster Thunderbird en un luxueux coupé 4 places; alors que la récession n'empêche pas les stylistes américains de déborder d'imagination, la Corvette prise dans cette tourmente, tente de résister et de conserver ses valeurs. C'est sans doute pour cela que cette génération est aujourd'hui la plus admirée et la plus connue. Elle se situe juste entre deux esprits, entre frime et performances, et a su prendre le meilleur des deux.

Convertible décapoté
deux Convertible
Convertible capoté
Convertible Hardtop
Convertible modifié

C'est en 1958 que la Corvette 1ère génération subit le plus gros changement esthétique de sa courte histoire. Cédant à la mode débridée des "late fifties", elle adopte ce look typiquement américain et racoleur, avec ses 4 phares, sa calandre vorace et ses chromes tapageurs. Mais sous cette apparence tape à l'?il, elle conserve ce qui a fait son succès les années précédentes: un comportement routier et des performances de premier plan... ce qui en fait un cocktail unique sur le marché. Pour plaire encore plus aux américains, la belle voit sa taille et son poids augmenter, au profit du confort et de l'agrément.

 

1959

Moteur V8 4.6 L, 230, 245, 250, 270 ou 290 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4 rapports, ou automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, jaune, bleu métal, turquoise métal, gris foncé métal.
Production: 9.670 ex.
0 à 100 km/ h: 6.6 s (V8 290 ch)

Convertible rouge
1959 Coupe Scagglietti
1959 Convertible

Ci contre : 1959 Convertible coursifiée -->

à l'extrême droite : 1959 Convertible


Convertible rouge

Calme plat pour l'année 59. La refonte de 58 ayant été profonde, les améliorations ne portent que sur des points de détails. Ainsi le style s'affine, en renonçant aux chromes superflus, et le confort fait un bon appréciable, grâce à un intérieur savamment repensé. Les mécaniques restent inchangées, pour le plus grand bonheur des sportifs qui encensent les performances de la Corvette. Un certain Bill Mitchell fait déjà parler de lui, au volant d'une corvette Sting Ray prototype dont les résultats en course sont très honorables.

1959 Convertible
1959 Convertible
1959 Convertible
1959 Convertible
1959 Convertible
1959 Convertible capoté
1959 Convertible
1959 Convertible

 

1960

Moteur V8 4.6 L, 230, 245, 270, 275 ou 315 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4 rapports, ou automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, bleu métal, -vert métal turquoise métal, argent métal.
Production: 10.261 ex.
0 à 100 km/ h: 5.9 s (V8 315 ch)


Convertible capoté

Pas de révolution non plus, mais la Corvette reprend sa course vers l'excellence, avec de petites améliorations au niveau du châssis, des moteurs, et des caractéristiques générales, qui la rendent toujours plus performante, plus agréable et plus efficace. Les moteurs atteignent dans leurs versions haut de gamme, des puissances jusqu'alors réservées aux seuls engins de compétition, et les versions de base jouissent d'un esprit grand tourisme convaincant.

Les clients ne s'y trompent pas, et les chiffres de production dépassent la barre symbolique des 10.000 unités du millésime

Convertible décapoté
Convertible capoté
Convertible décapoté
Adaptation/Reconstruction

 

1961

Moteur V8 4.6 L, 230, 245, 270, 275 ou 315 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4 rapports, ou automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, bleu métal, -vert métal, turquoise métal, argent métal.
Production: 10.939 ex.
0 à 100 km/ h: 5.9 s (V8 315 ch)


Convertible

Convertible Hardtop

La révolution esthétique de la Corvette débute cette année là. Bill Mitchell, qui a pris la direction du bureau de style de la G.M., met son coup de crayon sur la voiture. Préfigurant les lignes de 1963, le prototype Stingray fait don de sa partie AR en premier lieu.

Certains voient en cette version la plus belle des Corvette jamais produites... Ce qui est sur, c'est qu'un changement radical s'annonçe, et que c'est à l'avantage de celle qui, en bientôt dix années, est devenue aussi incontournable que le Coca Cola ou le Hamburger. Le restyling est donc majeur, et les 4 feux AR ronds font leur apparition pour la première fois. Ils ne quitteront plus jamais la Corvette....

1961 Hardtop Racer
1961 Concept Makp Shark
1961 échelle reduite

 

1962

Moteur V8 5.3 L, 250, 300, 340 ou 360 chevaux,
suspension AV indépendante, essieu AR rigide,
boite manuelle 3 ou 4 rapports, ou automatique 2 rapports
Couleurs: blanc, rouge, beige, beige métal, marron métal, argent métal.
Production: 14.531 ex.
0 à 100 km/ h: 5,5 s (V8 360 ch)

1962 Convertible

Les versions de 1962 marquent la fin de la 1ère génération de Corvette. Aussi n'évoluent elles que très peu d'un point de vue stylistique. Elle deviennent plus sobre, plus racées, en abandonnant les couleurs 2 tons. Ainsi le voulait Bill Mitchell, amoureux de sport automobile et de performances. Et les performances, justement, ne cessent d'augmenter, malgré le poids qui lui aussi est en inflation. Le V8 passe à 5.3 L et la version la plus puissante sera chronométrée à 240 km/ h ! Qui oserait douter que Chevrolet possède alors la meilleure voiture de sport américaine ?

Convertible décapoté
Convertible avec Hardtop
Convertible décapoté
(légèrement modifié)
Convertible (Vintage Racing)
1962 Convertible
1962 Convertible
1962 Convertible

 

Les C1

dans les éphémérides

(cliquez)

 

POUR ALLER PLUS LOIN AVEC LES LIVRES
Ce sont des liens pris chez amazon France qui à priori les entretient.
Quand aucun prix ne suit le mot "neuf" c'est que le livre est vendu d'occasion par un particulier

 

LES LIVRES pour la C 1

LES LIVRES généralistes de la Corvette toutes périodes
(voir
en bas de la page C6 ou cliquez ici)

 

LES LIVRES QUE J'AI UTILISES
pour faire mes pages Corvette
The Black Book

livret acheté à Bowling Green sans ASIN

c'est la bible, tout y est mais les photos sont rares
Caractéristiques année par année, choix des moteurs, quantités vendues par modèles, options etc etc

Fin 2010 ils sont épuisés, il faut trouver d'occasion ou attendre une réédition

 

TEXTE DE
François Bertrand (email)
passion corvette
CORVETTE

C1
1953
1962
C2
1963
1967
C3
1968
1982
C4
1984
1996
C5
1997
2004
C6
2005
201?

IMAGES DE
Alain-Claude Mainguet (email)
trombinoscar