creee le 3 novembre 2013 et derniere mise a jour le 5 novembre 2013

marque

CADILLAC

modèle

CONCEPT CARS

année

1 9 5 6 / 1 9 6 3

1956 : ELDORADO BROUGHAM TOWN CAR (XP48)

  • berline hardtop et portes suicide[/b]
  • Présenté bien sûr au GM Motorama mais également au salon de Paris de 1956
  • le véhicule est construit en fibre de verre et propulsé par un V8 de 305cv. Pour bien marquer l'esprit « town car », le compartiment chauffeur est en cuir noir , le compartiment passager en trap beige avec de nombreux gadgets comme accessoires de beauté, nécessaire de boissons, interphone, le tout toujours doré.
  • ce véhicule a été mis aux enchères en 2011 et a été vendu $460000 + frais. Voir le compte-rendu au http://www.rmauctions.com/lots/lot.cfm?lot_id=632310 . Les photos ci-dessus viennent de ce site
  • comme pour le Brougham Eldorado de 1955, ces projets déboucheront en 1957 sur la Series 70 qui portera la même dénomination

Voici le modèles 1957 à gauche (400 unités)
et 1958 à droite (304 unités)

Alors que la Cadillac de base coûtait moins de $5000, ces Eldorado Brougham dépassaient les $13500

cliquez pour voird'autres photos

 

1959 : CYCLONE (XP74)
photo d'origine "American Dream Cars" - ISBN 0873494911

photos "Archives G.M."

 

  • c'est la dernière oeuvre de Harley Earl au sein de la G.M. C'est proche des concepts futuristes GM Firebird II et III mais ici propulsé par un moteur V8 Cadillac. A remarquer les portes coulissantes vers l'arrière, la bulle servant de hard-top et qui se rangerait dans la malle et bien sûr, l'allure générale

 

  • Dès 1962 l'aspect change à l'arrière: les ailes sont remodelées de façon à ressembler aux modèles de série du millésime, depuis il n'a plus bougé et est visible dans certains shows et musées prestigieux sinon au G.M. Heritage de Detroit

     

autres photos au http://www.trombinoscar.com/cadcinquante/5922.html

 

  • EXEMPLAIRE VISIBLE AUJOURD'HUI
    (cliquez)


  • CE QU'EN DIT DANIEL "ZOOT" DIMOV, DANS NITRO #206 (Nitro #206 : décembre 2005 / janvier 2006)
    Avec son styling d'avion de chasse à roulettes, la Cadillac Cyclone avait de quoi impressionner lors de sa présentation sur le circuit de Daytona, en février 1959. Cette Cyclone représente à elle seul l'archétype de la « Voiture de l'An 2000 » qui a hanté les rêves de notre enfance. Jamais les lignes d'une automobile n'ont été si proches de celles d'un chasseur à réaction. Et ce n'est pas que pour faire joli. Comme sur les vrais avions, les « nez » peints en noir abritent deux radars. L'un permet de détecter tout ce qui traîne sur la route et vient à la rencontre de la Cyclone. Des avertisseurs visuels et sonores informent le conducteur de leur position par rapport au véhicule. Si ce système ne fut pas testé à l'époque, le second a été expérimenté avec succès. Il est capable de conduire la voiture automatiquement en suivant un signal émis à partir d'un câble coulé dans le revêtement de la chaussée.
    Les portières donnant l'accès à l'habitacle coulissent par une simple pression sur un bouton. Le toit transparent se lève et se range dans la partie arrière, où il repose sur un coussin pneumatique lui évitant de se casser sous l'effet des vibrations. Cette verrière est, dans sa partie interne, recouverte d'une fine couche d'argent destinée à réfléchir les rayons solaires afin de ne pas transformer l'habitacle en serre. Le Cyclone est propulsé par le V8 de 390 ci et 325 ch issu des Cadillac de série. Il est accouplé à une boîte automatique 3 rapports Hydra-Matic, qui envoie la puissance aux roues arrière par l'intermédiaire d'un double différentiel, lui apportant au total 6 rapports. Ceux-ci peuvent être engagés manuellement par le levier de sélection. Longue de 5 m mais haute de seulement 1,12 m avec son toit en place, le Cyclone possède aussi 4 phares escamotables (sous le capot). Les embouts chromés en bas des ailes avant sont… les sorties d'échappement…
    Le toit transparent escamotable et les portières coulissantes sont aujourd'hui devenus courants sur les voitures de série, Cadillac propose sur certains modèles un système de vision nocturne par infrarouges, et le guidage automatique par la chaussée est en passe de devenir une réalité.
    (Daniel "Zoot" Dimov - autorisation du 4 novembre 2013)

 

1962 - ELDORADO et 1963 - CALAIS

  • deux convertibles
  • ce sont des véhicules de séries légèrement modifiés pour justifier le qualificatif de « concept »

 

 

EN MARGE: LES CONCEPTS DE PININ FARINA (1958 / 1961)

 

  • 1958 - SKYLIGHT- Coupé et Cabriolet

     

photos officielles reprises par http://www.carstyling.ru/ru/car/1958_cadillac_skylight/

  

 

  • 1959 STAR LIGHT (ou Starlight selon source)

     

photos officielles reprises par http://www.carstyling.ru/ru/car/1959_cadillac_starlight/

 

 

  • 1961 BROUGHAM COUPE  « Jacqueline"

     

photos officielles reprises par http://www.carstyling.ru/ru/car/1961_cadillac_pf_jacqueline/

 

  • Ces quatre concept-cars sont donc l'oeuvre de Pinin Farina, ils ont tous été exposés au Salon de Paris pour montrer son savoir-faire. Trop italiennes, trop européennes pour intéresser les Etats Unis à l'époque
  • en 1961 Pinin Farina change sa signature pour Pininfarina en un seul mot et crée la « Jacqueline » en l'honneur de la nouvelle première dame américaine, Kennedy-Bouvier

 

POUR LA SUITE....

  • il faudra attendre 1985 et la CIMARRON PPG pour voir le retour d'un vrai concept

 

 

CONCEPT-CARS
1953
1954
1955
1956/1963

C A D I L L A C (cliquez sur votre choix)
<
1945
1946
1955
1956
1959
1960
1969
1970
1980
>
1980

ou


des sites de
http://www.mainguet.com