créée le 24 septembre 2004 et mise à jour le 24 septembre 2004
HARRY A. .....MILLER
Fred Offenhauser
Leo Gaussen
Tommy Milton
Lou Mayer & Dale Drake

 

un clic sur une photo couleur mène aux détails de la voiture
Chaque texte souligné et en bleu/fond blanc (cyan/fond noir) mène à un lien

Harry Miller est né pauvre et mort pauvre. Mais entre ces deux moments il a consacré sa vie au sport automobile. Il a commencé par améliorer les carburateurs puis les pistons avant de livrer des moteurs complets et de faire courir des voitures. C'est à Indianapolis que son talent s'est exercé le plus souvent au point que 39 voitures victorieuses aux Indy 500 de 1923 à 1968 avaient un équipement Miller!

HARRY A. MILLER (1875 - 1943)
  • 1875 : Harry A Miller nait à Menomonee Falls (Wisconsin)
  • 1915 : il s'installe à Los Angeles et crée une firme fabriquant des carburateurs
  • 1916 : il crée son premier moteur 4 cylindres en ligne et quatre soupapes par cylindres inspiré (cocorico) du moteur Peugeot 1912 à double-arbre à came en tête. L'objectif était de motoriser un avion léger mais ce moteur fut néanmoins utilisé pour un coupé en compétition se révélant plus rapide que la Packard Twin Six (donc 12 cylindres) de Ralph de Palma qui était la référence à cette époque
  • 1920 : il embauche Leo Gossen et Fred Offenhauser
  • 1922: il construit un second moteur 8 cylindres en ligne de 3 litres cette fois développant 125cv à 4000 t/mn, pour Tommy Milton (voir plus bas) qui terminera 24e sur problèmes mécaniques. Mais avec le même moteur Jimmy Murphy emporte l'Indy 500 de cette année sur Duesenberg
    c'est la voiture ci-contre (
    cliquez pour en savoir plus)

  • 1923 : avec ce succès il a pour client Harry C Stutz ou encore le fils de William C Durant. Stutz fait courir et emporte l'Indy 500 avec une Miller déguisée en son écurie HCS, cette même voiture la même année finira 3e à Monza (I)
  • 1924 : sortie de la monoplace "Junior 8" à moteur 2 litres qui terminera 2e à l'Indy 500 derrière..; une Duesenberg

  • 1926 : nouveau moteur à compresseur de 1491cc développant 154cv à 7000t/mn pour la nouvrelle monoplace "Miller 91" fabriquée à 40 exemplaires en propulsion et 10 exemplaires en traction avant. Les douze premières places sauf la cinquième à l'Indy 500, furent prises par ces Miller 91
  • 1927 : sur 33 voitures au départ de l'Indy 500, 28 ont un moteur Miller et les cinq autres un moeur Duesie; mais c'est (pour la dernière fois) une Duesenberg pilotée par George Sanders qui emportera le Grand Prix
  • 1929 : quelques courses européennes avec des Miller via Duray (F) ou D Hawkes (GB) sans résultat. Neanmoins Ettore Bugatti en achète 4 exemplaires "model 91"
1928 Miller 91
modèle à propulsion

1928 Miller 91
modèle à traction avant

  • 1930 : retour au 6 litres de cylindrée toujours en 8 cylindres en ligne. L'Indy 500 est remportée par une "Miller-Hartz" de 2L5, première traction avant à remporter la plus célèbre des courses
    Pendant ce temps les difficultés financières rattrappent Harry et il y a liquidation de l'entreprise Miller. Il crée immédiatement la "Rellimah Engineering Company" avec ses somplices de longue date (voir 1920) Gossen et Offenhauser
  • 1931 : toujours une Miller victorieuse à l'Indy mais en propulsion et à moteur 3L7
  • 1932 : la Rellimah est déjà en faillite mais a pris le temps de créer un moteur V16 de 5 litres et un 4 cylindres particulièrement moderne de 3L5 dérivé du Miller Marine de 1926
  • 1933 : le destin sépare les chemins

1932 Miller - Hartz Special

1935 Miller-Ford V8 Special
1935 Miller-Ford V8 Special
1935 Miller-Ford V8 Special
1941 Gulf-Miller Special
  • Harry A Miller continue de travailler sur commande dont trois monoplaces à traction avant et moteur Ford V8 en 1935 ainsi que peut avant guerre un 6 cylindres de 3 litres. En 1938 l'apothéose avec une Miller propulsion à moteur avant équipé de... freins à disques
    Pas de nouvelle pour Leo Gossen qui a suivi Offy (Offenhauser)
    Quant à Fred Offenhauser,embauché en 1920 par Harry Miller, il crée sa propre entreprise lors de la faillite de son patron en rachetant locaux et matériels dont le fameux moteur d'origine marine. Il crée la "Offy Racing Engines" et porte le moteur à 4L2 et remporte l'Indy 500. Cette première victoire sera suivie par de nombreuses autres, même après guerre. Mais lui arrête son activité pendant la guerre et revend l'ensemble à Lou Meyer et Dale Drake (voir plus bas)
  • 1943 : Harry A Miller meurt dans le dénuement et l'indifférence totale

 

MILLER - GAUSSEN - OFFENHAUSER

  • Harry A Miller continue de travailler sur commande dont trois monoplaces à traction avant et moteur Ford V8 en 1935 ainsi que peut avant guerre un 6 cylindres de 3 litres. En 1938 l'apothéose avec une Miller propulsion à moteur avant équipé de... freins à disques
    Harry A Miller meurt dans le dénuement et l'indifférence totale en 1943
  • Pas de nouvelle pour Leo Gossen qui a suivi Offy (Offenhauser); on le retrouve chez Dale Drake
  • Quant à Fred Offenhauser,embauché en 1920 par Harry Miller, il crée sa propre entreprise lors de la faillite de son patron en rachetant locaux et matériels dont le fameux moteur d'origine marine. Il crée la "Offy Racing Engines" et porte le moteur à 4L2 et remporte l'Indy 500. Cette première victoire sera suivie par de nombreuses autres, même après guerre. Mais lui arrête son activité pendant la guerre et revend l'ensemble à Lou Meyer et Dale Drake (voir plus bas)

 

Lou MEYER & Dale DRAKE
  • au sortir de la guerre le pilote Meyer (triple vainqueur Indy) et le commercial Drake rachète les droits du moteur Offy
    Rappelons l'histoire de ce moteur (ci-contre en éclaté): c'est un projet de Gossen aidé de Miller et réalisé par Offenhauser en 1926 pour le sport mautonautique en 4 cylindres de 2L5. En 1931 il passe de 2 à 4 soupapes par cylindre et la cylindrée à 3L6. Le double-arbre à cames et toujours entraîné par un jeu complexe d'engrenages. Il passe à 4L2 en 1934 et 4L5 en 1938 avec le nom d' "Offenhauser".
  • Les versions 1L7 et 4L5 furent produites telles que jusqu'en 1957, date du retour à 4L2 avec l'apparition de l'injection. Meyer prend sa retraite en 1967
  • Drake poursuit avec son fils et... Gossen. mettant au point une version 2L7 à compresseur. Succès total avec la vicitoire à l'Indy 500 de 1968. Toujours présent dans le milieu des courses en 1969 le bloc fonte se transforme en bloc alu avec chemises sèches rapportées, carter alu et vilebrequin cinq paliers développant avec 2L6, 959cv à 8000t/mn. Avec 369cv au litre pour ce type de moteur, cela reste toujours un record à battre

 

Tommy MILTON (1893/1962)
  • Tommy Milton : 1893/1962.Pilote jusqu'en 1925 constructeur de voitures de course ensuite. Pilote dès 1914, il se fait remarquer cinq ans plus tard au volant d'une Duesenberg. En 1921 il remporte l'Indy 500 à bord d'une Frontenac à près de 145km/h de moyenne; également en 1923 à bord d'une HCS (Stutz). Puis il devient pilote officiel Duesenberg jusqu'en 1929
  • Constructeur dès 1919, il commence par une voiture à... deux moteurs Duesenberg pour la Daytona Beach et fonde la "Milton Engineering Company". Puis il devint conseiller technique chez Packard avant de mourir en 1962

 

Remerciements
  • je tiens à remercier le "Hall of Fame" d'Indianapolis qui en deux visites (avril 2002 et mai 2004) a permis de graver en ma mémoire le nom de Harry A Miller à sa vraie place: celle d'un pionnier à placer parmi les plus grands que l'on compte sur les doigts des deux mains. Il n'a pas à rougir devant Henry Ford, Walter Chrysler, William C Durant, Erret Cord, Elwood Haynes.....
  • cliquez pour découvrir le <<HALL of FAME>>


des sites de http://www.mainguet.com