crée le 30 juin 2004 et mise à jour du 3juillet 2004

  
KOKOMO (Indiana), the City of the Firsts
Haynes Museum
Kokomo
Automotive Museum
Kokomo
LaFayette
Frankfort
Montpelier
Bryant
Quatre points d'intérêts automobiles

KOKOMO (Indiana) est la « City of the Firsts », tellement elle a assisté à de nouvelles inventions dont l'automobile : c'est dans Main Street qu'a roulé la première voiture à moteur essence avec Elwood Haynes à son volant ou à sa « queue de vache » plutôt. C'était le 4 juillet 1894, jour de la fête nationale américaine, et depuis tous les 4 juillet, a lieu le « Haynes-Apperson Festival ». C'est une bonne base pour les randonnées car en plein centre de l'Etat
Studebaker au Nord, Auburn à l'Est, Indianapolis au Sud par exemple mais c'est aussi un haut lieu de vacances "nature et pêche" ainsi que la région natale de James Dean.
1894, première voiture et premier pneu caoutchouc. 1895, première plaque d'aluminium. 1902, premier carburateur. 1906, premier acier inox.... 1938, premier autoradio à poussoirs. 1941, premier bateau tout métal. 1947, premier autoradio à recherche automatique. 1957, premier autoradio à transistors

Elwood Haynes Museum

Elwood qui a d'abord vécu dans une modeste maison de bois, a ensuite fait construire cette maison bourgeoise (sans plus) qui sert aujourd'hui de musée à la gloire de ce Leonard de Vinci américain. Il a inventé entre-autres beaucoup d'alliage de métaux et l'acier inoxydable. Vous serez reçu dans cette maison par une hôtesse qui vous la fera visiter. Il faut y remarquer la première Haynes 1905 en version Stanhope mais aussi une superbe collection d'écussons et de bouchons de radiateurs de marques automobiles, le premier poste-radio à lampes et le premier à présélections. On ne vous fera pas oublier que vous êtes dans la « City of the Firsts ». Dehors, un garage trois places contenant trois Haynes (1919 Touring, 1921 Sedan et 1925 Coupe) que l'on ne peut voir que par les fenêtres. Et quand vous observerez les couches de peinture successives sur les portes, vous verrez qu'elles ne sont plus près de sortir ! Donc la collection Haynes et Apperson, il est préférable de la voir ailleurs
Ci-contre un vitrail évocateur déjà, et ci-dessous la collection d'emblêmes automobiles: il en manque un, ce n'est pas moi

haut/Top

Automotive Heritage Museum
http://www.automotiveheritagemuseum.org

cliquez pour agrandir la station service

cliquez pour agrandir le garage

Le musée se trouve au même endroit que le « Visitor Center ». A noter que c'est un des rares office de tourisme qui répond quand on lui envoie un email. Revenons au musée qui prend place dans une très grande et unique salle exposant la majorité des voitures en quatre rangs comme vous pouvez le voir ci-dessus. Cette disposition que je n'aime pas pour le côté répétitif qu'elle donne, est ici très aérée et permet de voir les voitures sur de tous côtés, ce qui dans cette disposition, est exceptionnel. Toutes les décennies sont représentées ainsi que toutes les marques ; toutefois pour les vétérans (jusqu'aux années vingt), les Haynes sont privilégiées avec plus d'une demi-douzaine d'exemplaires, normal.

Au fond place d'un côté aux camions à incendie et de l'autre à un fabuleux « diner » avec sept voitures très représentatives donnant un délicieux air sixtees : pas étonnant que ce coin serve de « carte de visite » au musée. Pas très loin un petit garage avec deux voitures populaires des années trente n'a je pense, rien à envier au « diner » par sa qualité de mise en scène. A l'entrée un atelier-forge début XXe peut-être plus difficile à imaginer. Mais une Maxwell et une Chevrolet toutes deux en châssis nus sont intéressants à découvrir comme tels. A la sortie, on retrouvera la façade en bois de la maison des quatre premières années d'Elwood Haynes et une gift-shop pratiquant des prix corrects

haut/Top

les alentours

à l'Ouest

à l'Est

ALENTOURS OUEST :- A Lafayette, vous trouverez une ancienne station-service restaurée et musée puis abandonnée ce qui n'est pas trop gênant puisque tout ce qui était a voir, se voit bien de l'extérieur y compris la bonne collection de têtes de pompe. Dans la vitrine du garage attenant, lui encore en service, vous verrez quatre fiftees dont trois cabriolets. Restaurées, on voit qu'ensuite elles ont été abandonnées ; la poussière les protège sans doute

- Un petit peu plus bas à Frankfort, le propriétaire des pompes funèbres a fait son petit musée personnel avec une dizaine de deux roues originaux et sept voitures prestigieuses : un classique corbillard LaSalle d'avant-guerre et un autre National plus intéressant de 1915. Une Tucker 1948 (la 25e, elle a tourné dans le film) avec un second moteur déposé et même configuration pour une Duesenberg J, une Cord, une plus ancienne Maxwell et une plus récente Thunderbird 1957. A noter aussi la Leslie 1906 qui a été concue pour le film « the Great Race ». La visite est gratuite mais il faut téléphoner au préalable pour avoir l'honneur de s'asseoir dans une Tucker et encore mieux, la présentation complète du propriétaire qui en prend un certain plaisir. Un petit souvenir typiquement français sera bienvenu

- Vous pouvez penser aussi à la prison dans la maison du shérif de Crawsfordville…..

- N'allez pas dans cette région sans aller à la rencontre du culte James Dean à Fairmont et Marion avec tout ce qui l'a touché hors mise la période hollywoodienne : le lieu de naissance, l'école, la tombe ; les monuments des villes concernées et le musée avec la reproduction exacte de sa voiture, car l'originale….

- De là prenez la direction de Montpelier par la route 18. Au croisement avec la 3, ne ratez pas le restaurant Tin Lizzie qui est un arrêt vraiment sympa. Quelques voitures mais mal exposées, une boutique qui regorge de cadeaux fiftees et un restaurant , plutôt un burger où vous pourrez choisir tous les ingrédients du vôtre et le déguster dans une salle des années cinquante avec à chaque table une mini-TV noir et blanc transmettant des documents d'époque, un Wurlitzer à bulles et à 78 tours que vous pouvez faire fonctionner, glacière Coca Cola etc etc

- Poursuivez pour le Bear Creek de Bryant, une sorte de « resort » ou centre de vacances avec bungalows à louer à la semaine, plateaux pour camping-cars, salle de spectacle, rue ancienne pleine de boutiques et le garage qui en réalité est un musée automobile dédié Ford et plutôt model T avec un total de vingt voitures et destiné à s'agrandir, le bâtiment est prêt. Il fera l'objet d'un compte-rendu avec photo lors de la mise à jour des model T (fin 2004)

et pas très loin......

 

  ou