creee le 30 mai 2007 et derniere mise a jour le 21 janvier 2013

107 pages et 637 photos sur
cette page spéciale Ford 1932 mène à d'autres sous-pages en cliquant sur la plupart des photos couleur.
Voici le plan (cliquez)
CLIQUEZ POUR ALLER DIRECTEMENT A :
Model B
et 18-V8
d'ORIGINE
HOTRODS &
STREETRODS
DETAILLES
EXPOSITION
PETERSEN

2007
PHOTOS
ORPHELINES
A PEDALES
EN DESSIN
EN TIMBRES
17 pages / 86 photos
46 pages / 252 photos
6 pages / 75 photos
5 pages / 39 photos
1 page / 9 photos
1 page / 5 dessins

LE CONTEXTE

  • le crash boursier de 1929 a sérieusement perturbé l'économie américaine en provoquant des faillites en masse et appauvrissant la majorité de la population. La consommation et l'achat de biens y compris automobile, ont sérieusement chuté les années suivantes
  • Henry Ford se devait de réagir et il a alors imaginé dès 1931 de sortir une voiture à moteur V8, la moins chère du monde. Pour ce faire il s'est entouré de fidèles collaborateurs et dans le plus grand secret , ils ont mis au point un moteur V8 économique
  • Alors que la production américaine automobile était tombée à 1 135 491 unités pour l'année modèle 1932, la Ford V8 s'est vendue dans le même temps à 178749 unités et la Ford B à 75945 unités: je vous laisse calculer l'importante par de marché de ce modèle à son lancement. Si on prend l'année calendaire Ford a produit 287285 unités dont 258927 ont été vendues courant de l'année

LE MOTEUR V8

  • ce moteur était coulé d'un seul bloc et ne comportait que trois paliers. Pas très au point au début de la commercialisation, il fut vite devenu fiable au bout de quelques mois. D'ailleursla FoMoCo l'a utilisé dans la production Ford jusqu'en 1953! Et à ce jour il reste le V8 le plus produit au monde. Il développe 65cv à 3400t/mn pour une cylindrée de 221cid soit 3L62 et cela, avec moins de vibration et bien-sûr une plus grande compacité qu'un V8 en ligne

    Pour expliquer le "Flathead", je vais reprendre ci-dessous l'explication de "La Vie de l'Auto n°1270", une description simple mais complète et un véritable hommage:: Appelons-le "à soupapes latérales" car c'est ainsi qu'il se différencie des moteurs à culbuteurs. Si l'arbre à cames est au centre du V, les soupapes ne sont pas en tête, mais dans le bloc, nez en l'air. Avantages? une fonderie plus simple, moins d'usinage, moins de pièces en mouvement, moins de vibrations, couple à bas régime. Inconvénients? chambre de combustion tarabiscotée, trajectoire de flamme peu efficace, hauts régimes difficiles. Mais ça n'a pas empéché les Miller, Iskenderian et autres Offenhauser de le mettre en piste avec à la carte des tas de pièces perfos, voilà qui suscite le respect

    (cliquez sur la photo ci-contre)

LA CAISSE

  • Pour la carrosserie il y eu moins d'originalité, quoique... La forme du radiateur ci-dessus est la plus recherchée des roddeurs au point d'en équiper des "model A" et nous verront cela plus loin. Intérieur clasique avec un tableau de bord en faux bois d'acajou (pour cette année et en faux noyer ensuite) et les instruments régroupés au centre, la BMC Mini n'a rien inventé. La clé de contact fait office d'antivol sur la barre de direction
  • la Ford model 18-V8 a été présentée le 31 mars 1932. Toute la presse américaine de l'époque soit environ 2000 titres, a repris l'information en la détaillant

LE MODEL "B-4cyl"

  • Afin d'élargir le marché aux côtés de ce modèle Henry Ford a décidé de proposer une <<model B-4cyl>> avec le moteur de 200,5cid ou 3L28 développant 50cv à 2200t/mn pour une baisse du prix de $50 soit moins de 10%. La gamme est la même et les différences hormis le moteur sont minimes: enjoliveurs Ford au lieu de V8, barre entre les phares siglée Ford au lieu de V8. Le model B ne vivra que cette année 1932 car il sera rebaptisé Ford 4 cylindres>> dès 1933
  • 21 types de carrosserie furent proposés d'emblée pour chaque modèle mais pour simplifier on peut les regrouper

LA GAMME 1932 d'ORIGINE (ou presque)
(cliquez sur les petites photos pour voir la fiche)

TUDOR (2 portes 4 places)
finitions : Standard - DeLuxe - Victoria
prix : $500 - $550 - $600
quantité : 57 930 - 18 836 - 7241

Model B: $450/$500/550 - 36553/4077/521 unités

FORDOR (4 portes 4 places)
finitions : Standard et DeLuxe
prix : $590 et $645
quantité : 9310 et 18 880

Model B: $540 et $595 - 4116 et 2620 unités

PHAETON (4 portes 4 places)
finitions : Standard et DeLuxe
prix : $495 et $545
quantité : 483 et 943

Model B: $445 et $495 - 593 et 281 unités

ROADSTER (2 portes 2 places)
finitions : Standard et DeLuxe
prix : $460 et $500
quantité : 520 et 6893

Model B: $410 et $450 - 948 et 3719 unités

COUPE (2 portes 2/4 places 3ou 5W)
finitions : Standard - Sport - DeLuxe
prix : $490 - $535 - $575
quantité : 28 904 - 1982 - 20 506

Model B: $440/$485/$525 - 20342/739/968 unités

CABRIOLET R/S (2 portes 2 places + 2)
CONVERTIBLE SEDAN (2 portes 4 places)
prix : $610 et $650
quantité : 5499 et 842

Model B: $560 et $600 - 427 et 41 unités

B18 CHASSIS
BB18 STANDARD CHASSIS
(2 places)
BB18 DeLUXE CHASSIS (2 places)
charge utile 1/2T et 1/1
1/2 Ton US
prix : $370 - $520 - $550
quantité : inconnues

Models B/BB: $320/$470/$500 - ?/?/? unités

DELIVERY PANEL (2 portes 2 places)
STANDARD PANEL (2 portes 2 places)
DeLUXE PANEL (2 portes 2 places)
charge utile 1/2 Ton US
prix : $570 - $570 - $590
quantité : ? - 392 - 401

Model B: $520/ $520/$540 - ? /392/401 unités

STATION WAGON (4 portes 4 places)
charge utile 1/2 Ton US
prix : $650
quantité : ?

Model B: $600 - ? unités

OPEN CAB PICKUP ( 2 places)
CLOSED CAB PICKUP
(2 portes 2 places)
charge utile 1/2 Ton US
prix : $460 et $485
quantité : 593 et ?

Model B: $410 et $435 - 593 et ? unités

PRODUCTION TOTALE 1932
( selon les sources)
254 694 unités

(
178 749 unités V8 - 75 945 unités B)
ou aussi
287 285 produites - 258 927 vendues

8 PHOTOS ORPHELINES
(Ford 1932 presque d'origine)
Tudor, 4 Coupe, Roadster
cliquez sur les photos pour agrandir

 

QUELQUES STREETRODS et HOTRODS 1932 DETAILLES
(cliquez sur la petite photo pour voir la fiche)
QUELQUES STREETRODS

QUELQUES HOTRODS

QUELQUES DEUCES DE COMPETITION OU/ET PERFORMANCE
(cliquez sur la petite photo pour voir la fiche)

 

 

L'EXPOSITION PETERSEN (Los Angeles): 75 YEARS OF THE DEUCE

"COUPE 3W et 5W"

cliquez sur les photos pour agrandir
14 photos de 5 coupés

"ROADSTER"

cliquez sur les photos pour agrandir
13 photos de 7 rods

"ROADSTER"

cliquez sur les photos pour agrandir
13 photos de 6 rods

"ROADSTER"

cliquez sur les photos pour agrandir
13 photos de 7 rods

"STREETROD"

cliquez sur les photos pour agrandir
10 photos de 5 streetrods

"DIVERSES BASES"

cliquez sur les photos pour agrandir
12 photos de 6 bases

adresse web du musée Petersen
ma page spéciale en français sur le musée

http://www.petersen.org
http://www.trombinoscar.com/musees/petersen.html

 

 

AUTRES PHOTOS ORPHELINES

"PICKUP"

cliquez sur les photos pour agrandir
6 photos de 5 pickups

"COUPE"

cliquez sur les photos pour agrandir
10 photos de 9 coupés

"ROADSTER"

cliquez sur les photos pour agrandir
9 photos de 8 roadsters

"ROADSTER"

cliquez sur les photos pour agrandir
10 photos de 9 roadsters

"STREETROD"

cliquez sur les photos pour agrandir
4 photos de 4 streetrods

 

 

the Deuce à pédales !
cliquez ci-dessus ou ci-dessous pour les découvrir
(9 photos)

the Deuce

en voiture de golf!

Il y a cet exemplaire tout électrique avec une autonomie de 8 heures à la vitesse qui dépasse celle du "Solex"

 

 

FORD 32 en dessin

cliquez sur les photos pour agrandir
1 page de 5 dessins

Ford 32 en maquette (à venir)

 

FORD 32 en timbres

cliquez sur les timbres pour agrandir

 

 

HISTORIQUE RAPIDE DU HOT RODDING

historique de djspirit du forum auto: voir le fil de discussion http://www.forum-auto.com/tuning/section19/sujet382080.htm

  • Le rodding débute dans les années 30, en Californie.
    Les jeunes, pour s'amuser, font la course d'un feu tricolore à l'autre, avec d'antiques Ford T modifiées. Certains commencent à courir sur les lacs asséchés du désert de Mojave, dans le sud de la Californie, qui forment de grandes surfaces planes et désertes.
  • Révolution en 1932 quand Ford sort son "Model B", équipé en série d'un puissant moteur, le premier V8 proposé sur un véhicule populaire (le fameux Flathead à soupapes latérales). La combinaison de cette mécanique avec des carrosseries dépouillées (ailes et marchepieds supprimés) est une aubaine pour les passionnés de vitesse pure, atteignant déjà à cette époque les 200 km/h.
  • Le phénomène s'amplifie juste après guerre : le terme hot-rod apparaît pour désigner ces vieilles voitures d'occasion achetées une bouchée de pain par les jeunes (dont beaucoup de soldats tout juste démobilisés), puis modifiées par leurs soins pour gagner en compétitivité : on prépare les moteurs et on allège au maximum la carrosserie... Des magazines spécialisés voient le jour, la technique évolue rapidement, des kits haute performance apparaissent, les courses sur lac asséchés se structurent et s'organisent grâce à la création d'associations comme la Southern California Timing Association ou la Rusetta Timing Association... Beaucoup de rodders, ne pouvant ou ne désirant pas suivre ce type de compétition - qui donnera naissance au dragster -, se concentrent alors sur l'esthétique : Châssis détaillés, mécaniques chromées et carrosseries soignées.
  • Dans les années 1960, pour faire face à la pénurie de caisses en tôle d'avant-guerre, des répliques en polyester apparaîssent. Ce nouveau souffle est suivi par la création d'une multitude d'entreprises spécialisées. Dans les salons automobiles spécialisés disséminés dans tous les Etats Unis (Oakland Roadster Show, Détroit Autorama...), on voit apparaître des véhicules uniquement construits pour gagner des trophées dans les salons (show-cars).
  • En réaction, les rodders pour lesquels il est essentiel de rouler avec le véhicule qu'ils ont eux-même modifié, se regroupent au sein de la NSRA - National Street Rod Association. Le terme Street Rod apparaît, pour désigner un véhicule conçu pour rouler sur route, qui doit répondre en outre aux principaux critères suivants :
    • • véhicule d'avant 1949 (ou réplique),
    • • ayant subi des modifications mécaniques et/ou esthétiques,
    • • avec chassis séparé de la carrosserie (pas de monocoque),
    • • à propulsion.
  • Après le style baroque des années 1970 (chrome à outrance, peintures psychédéliques), la période 1980-1990 voit l'apparition d'un style beaucoup plus sobre : le high-tech (utilisation des techniques les plus modernes, épuration des lignes). A l'opposé de cette mouvance, certains construisent des rods se voulant plus conformes à l'esprit des origines : c'est le mouvement Nostalgia qui sévit depuis le milieu des années 1990, et qui prône l'utilisation de vraies caisses d'époque et de solutions techniques des origines : mécaniques anciennes, freins à tambours, pneus diagonaux, etc...
  • Aujourd'hui, le "rodding", en perpétuelle évolution, regroupe aux USA plus de cent mille personnes au sein d'associations nationales (NSRA, Goodguys....). Le rassemblement national annuel (NSRA Street Rod National) dépasse chaque année les 10000 véhicules, avec des pointes jusqu'à 16000 rods, ce qui en fait le hobby automobile le plus important au monde.
  • Il existe sur le sujet d'innombrables publications spécialisées qui relatent l'histoire de cette part importante de la culture automobile, ou expliquent au travers de livres techniques comment construire soi-même de tels véhicules : allez voir par exemple aux éditions Motorbooks.

En France :

  • En France, le mouvement rod découle de la mouvance Custom, apparue dans les années 1980 en même temps que des magazines spécialisés sur le sujet (Rod & Custom, Nitro, Chromes & Flammes...) et qui consistait à modifier des vieilles voitures françaises obsolètes (Renault Juva 4, Simca Aronde, Peugeot 203...) pour les mettre aux goûts du jour mécaniquement et esthétiquement.
  • Dès 1984 / 1985, les premiers street-rods voient le jour dans l'hexagone, puisant leurs racines dans la culture américaine. Leurs propriétaires ne se reconnaissent plus dans le mouvement custom d'alors, trop large et peu structuré.
  • Pour cette raison, les rodders français éprouvent le désir de se regrouper et créent en 1991, à l'instar d'autres pays européens, une association nationale : la FSRA.
  • Bien sûr, depuis 20 ans, le rodding en France a beaucoup évolué, suivant notamment les tendances internationales.

 

model

T

model

A +B

model

V8

pour retourner au trombinoscar

des sites de http://www.mainguet.com