page creee le 26 décembre 2005 et derniere mise a jour le 30 avril 2012

 
La METROPOLITAN

1953 à 1962
Nash - Hudson - AMC - Austin

cliquez sur les photos en noir et blanc pour les agrandir
cliquez sur les Metroplitan (en couleurs) pour aller à la fiche

EN GUISE DE PREAMBULE
le site <<trombinoscar.com>> a débuté en 1998 avec un seul modèle de voiture, la Mercury Comet, période de 1960 à 1967. Puis j'ai agrandi à toutes les marques avec un développement plus généraliste. Un autre modèle américain me plait depuis plusieurs années au point d'en chercher une, la Nash Metropolitan. Vous conmprendrez que je me fais plaisir en réalisant ces pages car je doute fort que nous soyons nombreux en France à aimer ce véhicule. La preuve? Ca fait trois ans que je regarde les annonces sans résultat à un prix décent

 

INTRODUCTION

Certains disent que la Met' (diminutif de Metropolitan qui sera souvent utilisé dans ce texte) est une Rambler anglaise. C'est bien sûr une erreur car même si petite, cette voiture a été pensée, conçue, fabriquée pour les routes américaines conduite par des américains. Qu'on se le dise... Si la princesse Margaret a eu son exemple (sous badge Austin et conduite à droite of course) Evelyn Ay (Miss America 1954), Anne Southern (actrice), John Bromfield (présentateur TV), Jeane Woodward et Paul Newman ont eu la leur

 

 

LE CONTEXTE

Avant la seconde guerre mondiale, l'automobile était plutôt une affaire d'hommes d'ailleurs peu de femmes avaient une activité professionnelle extérieure au domicile. Cette donne a un peu changé ensuite avec nombreux hommes partis servir et défendre leur pays. Donc tout naturellement au sortir de la guerre, la femme était considérée autrement et j'en veux pour preuve qu'elles commençaient à se réunir pour lancer leur fameux "we can do it". Certes on était loin de " dessesperate housewives" mais les bases étaient posées
De là à dire que la Nash Met' a été pensée principalement pour la femme, il n'y a qu'un pas que je franchis. C'est d'ailleurs étonnant que William Mason, PdG de la Nash-Kelvinator, eu cette démarche avec son gros cigare et sa carrure XXL. En réalité il a pris le chemin des écoliers en passant d'abord par un vélomoteur à entrainement par galet (style Solex), puis une petite moto, un scooter à deux places et à trois roues et quelques autres engins appelés "minimum transportation". Ce n'est qu'après ces errements qu'il commença à devenir plus conventionnel, une voiture à quatre roues. Vous l'aurez compris, cet homme à l'allure macho cherchait plus un véhicule économique que faire plaisir aux femmes. L'objectif premier donc ne concurrençait pas le marché américain qui était reparti en 1949 sur des voitures plus larges avec des moteurs plus gros; il était plutôt d'en élargir le marché pour concurrencer les importations naissantes de Volkswagen et d'anglaises principalement. Pour arriver à des coûts de production relativement bas, il a pensé à la faire fabriquer en Europe puis de la réimporter

 

 

La NXI (prototype)

1948 : c'est Flajole, un styliste indépendantdu cabinet <<Rhyme with ma Soul>> qui fut choisi par le vice-président Nash pour un projet de voiture deux places sur châssis court avec moteur avant et propulsion. En étudiant le marché, il se rapproche de Fiat d'abord le modèle Traveler puis le modèle Topolino

1949 : Flajole avait choisi le châssis-moteur-transmission européen (Fiat Topolino) et la carrosserie étatsunéenne (Flajole-Kehrig à Utica, Michigan). Il souhaitait avoir un avant et un arrière interchangeable qui finalement s'arrêtera au pare-choc. Ce modèle finalisé sera baptisé NXI pour "Nash Experimental International". Pour respecter l'esprit Nash, les roues avants sont à moitié couvertes, et les roues arrières totalement.

1950 : Avec ce premier prototype vient la première publicité: "l'Amérique veut-elle une voiture économique?" en janvier au salon de New-York, puis ceux de Washington, Detroit et Los Angeles. Cet essai existait en deux exemplaires:
- la NXI avec un moteur Fiat développant 18cv, une boîte 4 rapports, une vitesse de pointe de 95km/h, une consommation de 6L/100km et un prix prévisionnel sous les $1000
- la NXII avec un moteur Fiat développant 36cv, une boîte 3 rapports, une vitesse de pointe supérieure à 100km/h, une consommation de 8L/100km et un prix prévisionnel autour de $1000
- La carrosserie était identique c'est à dire à deux places, une malle à accès par l'intérieur; le convertible devait être à peine plus cher que le hardtop
250 000 personnes furennt interrogés répondant pratiquement tous favorable à une petite voiture. A force d'éveiller la curiosité voire l'envie après les shows et les sondages, le 12 juillet William Mason est obligé de préciser que ces prototypes ne seront pas commercialisés avant au moins une année

ci contre le premier prototype NXI à l'échelle 1:1 en vue 3/4 avant

ci dessous toujours le prototype NXI mais vu de 3/4 arrière et en maquette d'échelle inconnue

Cliquez sur les photos N&B pour les agrandir

des sondages ont été régulièrement organisés lors des salons et par courrier pour connaître l'impact d'une voiture de petit gabarit juste après la seconde guerre mondiale. Les résultats étaient plutôt favorables

(cliquez pour agrandir)

 

La NKI

1951 : NKI pour Nash Kelvinator International.et pour la seconde série de prototypes, trois exactement en coupé, hardtop et convertible. Le châssis choisi est d'origine Austin avec son moteur A40 de 42cv, les passages de roues avants et arrières sont à demi-couverts. Ces prototypes sont proches des exemplaires qui seront produits. Le prix de l'acier étant toujours très élevé tout comme la main d'oeuvre, William Mason décide de produire la carrosserie en Europe.

1952 : Châssis + carrosserie, il fallait donc trouver un partenaire à part entière qui après réimportation, permettait d'arriver à un prix raisonnable. Finalement le 5 octobre, c'est la firme automobile la plus importante hors des USA qui emporte la préférence, la British Motors, future BMC puis BLMC. La "Austin Motor Company Limited" fabriquera les châssis motorisés et "Fisher & Ludlow Limited" de Castel Bromwich (aujourd'hui Jaguar) fabriquera la carrosserie; ce qui est très pratique, c'est que toutes deux se trouvent à Birningham (Angleterre). Quelques caractéristiques physiques de la Nash Statesman sont reprises pour lui donner un air de famille. La calandre-bouche est remplacée par un ovale plus conventionnel, plus Rambler pourrait-on dire: une nouvelle Nash vient de naître

 

PRESENTATION OFFICIELLE

1952 : la présentation officielle a lieu le 5 octobre mais curieusement sans donner de date officielle de disponibilité. Le moteur est celui de l'Austin A40 soit le moteur 4 cylindres de 1200cc développant 42cv et qui est aussi le plus répandu avec sa boîte de vitesses à trois rapports, suspension de l'A30, vitesse de pointe 117km/h, les pneus GoodYear GB, l'éclairage Lucas et 12 volts de série, les instruments Smith: c'est l'Austin A40.... américaine! Mais avec des pièces de toute première qualité et portant le nom de NKI

ci-contre : photo officielle de présentation à la presse du Convertible ou Runabout
Cliquez pour agrandir

 

production de la <<NKI CUSTOM>>

1953 : la firme Nash fête ses 50 ans en réalité par le biais de Rambler qui est né en 1903. En octobre la production des Nash chez Austin-GB devient régulière au point de considérer ce mois comme date de départ de la production de Met' et les premières voitures seront livrées au printemps suivant. Deux modèles, le 541 en convertible et le 542 en hardtop; quatre teintes au choix (deux verts, rouge et bleu) avec un toît gris pour le hardtop et une toile beige pour le convertible. La première produite porte le numéro de séérie 1001. La n°1008 a parcouru 1288km en 24 heures le 2 décembre. La n°1013 visant plus l'économie de carburant, a consommé 5L7/100km à 98,5km/h. Elle sort en petite quantité sous le nom de "NKI Custom" et elle est présentée comme telle à la presse. A noter qu'à compter du 14 décembre cette deux places + 2 est présentée comme une trois places

 

 

commercialisation de la <<METROPOLITAN>>

1954 : la NKI Custom change de nom: Cadet, Scot, Nike, Runabout, Communter sont proposés mais c'est Metropolitan qui l'emporte parce qu'il correspond mieux aux villes et aux métropoles; un problème à résoudre, AM à l'époque, utilise le nom de Metro pour ses utilitaires légers. A partir du 22 janvier les écussons et sigles sont changés pour Metropolitan, sur la chaîne bien-sûr mais aussi sur les 3000 unités en attente d'envoi ou de distribution.

1954 Hardtop
1954 Convertible

l En début d'année la Met' a été testée par trois revues: "Popular Mechanics", "MotorTrend" et "MotorSport". La première livraison officielle a lieu le 19 mars. Le prix hors option est de $1445 pour le hardtop et juste $24 de plus pour le convertible. Les options les plus significatives et demandées sont le chauffage ($64.15), la radio ondes moyennes ($55.80) et les pneus à flancs blancs ($33.40). La Chevrolet la moins chère (model 150 Utility 3 pass) est à $1539 et la Ford (Mainline Utility 3 pass) à $1548.
e premier mai Hudson et Nash s'associent pour mieux résister aux trois grands avec une priorité pour Nash puisque moins d'un mois après, il accueille toute la production des deux marques pour rationnaliser et économiser; l'AM devient AMC c'est à dire "American Motor Corporation". L'Hudson Metropolitan sort également aux Etats Unis, c'est le même modèle mais badgé Hudson bien-sûr. Je crois que l'Austin Metropolitan sort également cette année avec la conduite à droite pour les marchés du Commonwealth sauf Canada.

La fin d'année est particulièrement mauvaise puisque les ventes globales Nash + Hudson ne représentent que 135.794 unités.
1955 : l'année-modèle a débuté le 2 novembre 1954 sans aucun changement sur la Met', par contre sur le catalogue elle a pris 25kg sans explication!. Ce modèle 1955 a été testé par la revue "Car Life" et il marque la fin de la version Hudson

 

 

la METROPOLITAN 1500

1956 : l'année-modèle commence le 15 décembre 1955. Les modèles restants reçoivent une moulure latérale en forme de Z écarté, c'est tout ce qui les différencie, mais le véritable changement est juste après. Alors que toutes les marques américaines passent au V8, Nash n'y pense qu'un court instant car ça ne rentre pas, même pas un petit 6 cylindres en ligne qui de toutes façons augmenterait le prix d'achat et le coût d'utilisation. Tout naturellement il se retourne vers Austin qui propose son moteur A50 de 1500cc et 52cv qui permet une vitesse de pointe de 125km/h avec une consommation moyenne de 6L/100. A l'extérieur la calandre se simplifie en perdant sa barre centrale, le capot moteur perd sa fausse prise d'air au profit d'un capot plat. La moulure latérale chromée "de transition 1955/1956" sert en plus de séparation de teinte car le nouveau millésime en en deux tons. La teinte blanc-neige est utilisée pour le soubassement et le hardtop. Pour la teinte supérieure il y a le choix entre vert, jaune et rouge. La capote des convertibles est noire. Les sièges sont dans l'esprit de la gamme (Ambassador et Statesman) c'est à dire tissu pied de poule ou skai gris avec insertion de couleur rappelant celle de la carrosserie.
Ce nouvelle modèle est testé par "Car Life" qui apprécie la nouvelle motorisation, par "Motor Trend" qui aime le concept global et par "Sports Car Illustrated" qui a testé sans conviction réelle. En fin d'année, un nouveau rouge et un nouveau vert viennent s'ajouter à ceux déjà proposés.

1957 : avec la nouvelle motorisation, les ventes ont augmenté et les prix aussi à compter du 15 mars à $1567 pour le hardtop et toujours $24 de plus pour le convertible. Les acheteurs de la côte Ouest ajouteront $42 de transport vu l'éloignement. La teinte du soubassement et du hardtop passe du blanc-neige au blanc givré. Le "Metropolitan Owners Club" est né. Quelques excentricités voient le jour comme un semi à échelle de pompier pour parc d'attractions. Les stylistes d'AMC créent un prototype Met'wagon tandis qu'un autre est proposé par Pinin Farina, tous deux en quatre places. C'est sans doute à partir de cette date qu'Austin vend ses propres exemplairesn à conduite à droite, avec comme badge le simple M de Metropolitan et son propre numéro de série, ce qui n'a pourtant pas permis par la suite, de connaître le nombre exact d'exemplaires produits. Les changements en plus de l'emplacement du volant sont removing the false bonnet scoop and providing a styling break on the body side

1956 Hardtop 1500
1956 Hardtop Funny Car
1957 Convertible 1500
1958 Hardtop 1500

 

 

1958 : le verre de la lunette arrière qui était en trois parties devient d'une seule pièce dès cette année. La puissance du moteur 1500cc passe de 52 à 55cv gràce à une compression augmentée à 8.3:1; en réalité on est passé du moteur A50 au moteur A55. Un filtre à huile a été ajouté ainsi qu'un lave-glace pneumatique. Les voitures sont toujours bicolores avec un nouveau vert et un nouveau jaune disponible ainsi que l'arrivée du noir. Tous ces changements ont débuté le 22 janvier. Le nouveau prix est de $1650.10 options comprises pour le hardtop soit pratiquement le même que pour l'Hillman Minx et la Renault Dauphine mais $100 de plus que la Cox et la Ford Anglia. Par contre elle consomme moins que toutes les importées précitées tout étant plus nerveuse puisque pour atteindre le 96km/h, il lui faut 13" de moins que la Cox, 12" que la Dauphine, 11" que l'Anglia, seule l'Hillman fait mieux de quelques secondes. Pour le reste des gammes Nash et Hudson, on parle plutôt de Rambler et de AMC ce qui veut dire que la Met' est le seul modèle Nash restant même si on y fait jamais référence en l'appelant Metropolitan, tout court.

1959 : le 8 octobre 1958 sort le "model '59" avec sont lot de changements pour être ou rester compétitif avec les voitures importées. Le plus significatif est (enfin) l'accès de la malle par l'extérieur, donc par une porte de malle, ainsi que l'adjonction de déflecteurs sur les portes pour favoriser une meilleure ventilation. Les pneus s'agrandissent (5.20 à 5.60x13), le revêtement des sièges contient 30% de nylon pour une plus grande solidité. Ce millésime est particulièrement bien accueilli par les revues "Popular Science Monthly", "Economy Cars", "Sports Car Illustrated" et enfin celle qui a complètement testé le modèle de l'année "Foreign Cars Illustrated & Auto Sport". Par économie la police de Burbank (Californie) commande quelques Met' pour les opérations de routine dans la ville, ce sont les premières "Met'Police" et il y en aura d'autres puisque AMC en fera une publicité. 1959 se révèlera être la meilleure année de ventes avec 20435 unités aux USA et 1774 à l'export et Canada soit un total de 22209 unités du millésime

Une publicité propose de la livrer en Europe pour pouvoir l'utiliser sur place avant de la rapatrier aux USA, au même prix que si on la livrait directement aux USA. Dire que j'ai personnellement fait la demande inverse pour une Chrysler ce qui m'a été promptement refusé. Dès avril, les concessionnaires reçoivent des fiches comparatives avec d'autres européennes, Cox, Opel et MGA entre autres
Sur les dix ans de commercialisation, ce fut la meilleure année avec 25% du total et 22209 voitures vendues. En importation seule la Cox a fait mieux. L'équipe Nash-USA planchait pour créer un "Estate Wagon" pour la Metro mais cela n'a pas abouti car les ventes sont retombées

1958 Hardtop 1500
1959 Convertible 1500
1959 Hardtop 1500
1960 Convertible 1500

 

 

la concurrence des Compact-Cars
Ford Falcon - Chevrolet Corvair - Plymouth Valiant

1960 : les prix grimpent légèrement à $1673 pour le hardtop et toujours $24 de plus pour le convertible ce qui place la Met' à $100 de moins que la première Rambler motorisée elle, par un 6 cylindres. Mais le problème n'est pas là: il est plutôt à l'arrivée des trois grands de Detroit sur le marché de la voiture compacte avec la Ford Falcon, la Chevrolet Corvair et la Plymouth Valiant respectivement à $1912, $1984 et $2033 en 2 portes mais 6 places avec un moteur 6 cylindres. En cours d'année certaines publicités vont jusqu'à $1795 pour le hardtop mais il est vrai, avec la radio, le chauffage, la garantie 50000km et le carburant pour les 4000 premiers kilomètres. Un show-car, le "Fifth Avenue voit le jour tout en mauve au New-York Colyseum en avril; AMC a profité de cette manifestation pour baptiser la Met' "World's Smartest Smaller Car". Mais rien n'empêche les ventes de s'effondrer

1961 : l'année modèle commence officiellement le 12 octobre 1960 mais les nouveautés iront à la gamme Rambler qui a particulièrement souffert de la mise en ventes des compactes des trois grands. La Met' reste donc telle qu'elle est alors que la Rambler gagne en base Custom, un convertible à $2369 qui sera le modèle le plus vendu avec 6 cylindres, 6 places, direction et freins assistés, boîte auto et climatisation possibles. L'avenir de la Met' est en question car le concept ne correspond vraiment plus à la famille américaine moyenne, les profits par unité sont moins élevés que sur la gamme Rambler, les difficultés d'évolution (en 4 portes, 4 places, familiale, 6 cylindres, etc), les voitures importées en général en diminution (sauf la Cox - Beetle), les ventes trop faibles pour réimporter la chaîne de montage font qu'elle est laissé de côté. Et cela se voit au niveau des ventes: 853 unités aux USA malgré les efforts de certains concessionnaires qui les livraient avec plein d'extras à l'exemple de James Fisk à Compton (Michigan).

1962 : le 15 décembre 1961 avant de passer au modèle 1962, l'inventaire note qu'il y a encore 893 Met' en stock chez les concessionnaires dont 724 chez les dix plus importants. Chez eux 490 étaient jaune/blanc qui visiblement était la combinaison la moins demandée. Pour les écouler un certain Watson a l'idée de les repeindre tout en noir pour en faire une série spéciale appelée "Royal Runabout Hardtop", il il a même la possibilité de l'avoir en noir/blanc. Pour appuyer l'opération, la couverture du catalogue 1962 est remplacée pour montrer un hardtop noir/blanc et un convertible jaune/blanc. Mais la concurrence de VW avec sa Cox se fait de plus en plus vive car elle offre plus dans le même esprit. La nouvelle "American-Rambler" a d'autres priorités avec sa nouvelle compacte, la Rambler

1960 Hardtop 1500
1960 Convertible 1500
1961 Hardtop 1500
1961 Hardtop 1200(?)

 

 

ET LA FIN

1962 : en janvier un nouvel inventaire est fait et tout début mars les concessionnaires sont informés de l'abandon du modèle. Le 23 mars l'annonce est faite officiellement par la British Motors et par Roy D Chapin, le fils d'un des fondateurs d'Hudson et responsable des imports-exports d'AMC, ; il reste alors près de mille Met' en stock

1962 Convertible 1500

 
AUTRE ETUDE DU MODELE

Alain Guilbeault a signé une étude très intéressante sur la Met'

Elle est parue en 5 pages donc le fac similé de la première est ci-contre.

Cliquez sur l'image de droite pour découvrir l'ensemble de son article qui est parue dans la revue du club "Voitures Anciennes du Québec"

 

Prototypes et Series Spéciales

1957 : peut-être était-il déja trop tard pour cette familiale STATION WAGON en version 4 places. Cet exemplaire a été pensé par les stylistes maison, mais d'autres s'y sont mis comme le célébrissime Pinin Farina

1960 : trois series spéciales qui sont des modèles de base devenus plus luxueux comme le FIFTH AVENUE à gauche
1961 : ou encore PALM BEACH à franchement hyper luxueux (WESTERNER à droite)

1962 : ROYAL RUNABOUT en hommage à la Princesse Margaret ou pour écouler les stock? Existait en tout jaune ou tout noir

A noter que dans le livre "American Dream Machine" publié chez Krause, le Station Wagon signé Pinin Farina et illustré est daté de 1960. Egalement que dans les show-cars de 1960, il en cite un quatrième, le CAPE COD sans plus de détail

 

 

l'aventure Austin

j'ai eu ma première mini en 1967 et qui sera suivi par quatre autres mais je ne me suis jamais intéressé à ce que BMC de l'époque produisait dix ans auparavant. Pourtant c'est en 1957 qu'Austin a produit ses propres exemplaires après autorisation précisant que seul le nom de Metropolitan sans autre marque pouvait être apposé. et la sistribution réservée aux pays à conduite anglaise soit le Commonwealth et la Suede. Elle était vendue £725 pour le convertible et £714 pour le hardtop

ci-contre à gauche l'écusson Metropolitan anglais
ci-contre à droite, une photo publicitaire pour la production Austin de la Metropolitan avec ses caractéristiques pour la Grande-Bretagne et le Commonwealth (conduite à droite)

 

 

PRODUCTION

1953

1954

1955

1956

1957

1958

1959

1960

1961

1962

T0TAL

USA NASH

?

?

?

7 645

13 425

11 951

20 435

13 103

853

412

?

USA HUDSON

?

?

?

O

O

O

O

O

O

O

?

USA USA TOTAL

571

11 198

3 849

7 645

13 425

11 951

20 435

13 103

853

412

83 442

USA EXPORT TOTAL

172

1 964

2 247

1 423

1 892

1 177

1 774

771

116

8

11 544

Conduite à gauche
T O T A L

743

13 162

6 096

9 068

15 317

13 128

22 209

13 874

969

420

94 986

G-B AUSTIN

?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

env 9 400

GRAND TOTAL GENERAL

?

?

?

?

?

?

?

?

?

?

environ
104 000

La production ci-dessous est plus une production annuelle qu'une production par millésime, ceux-ci étant parfois "adaptés" aux USA, selon le stock. L'année 1953 est souvent additionnée avec 1954
La production d'Austin qui se servait "à la source" est méconnue. Les dates de départ divergent et les quantités ne sont qu'approximatives et globales.
On trouve des sources par millésime pour les USA qui totalisent 84 028 unités pour les USA au lieu de 83 442 ci-dessus.
Pour l'Amerique du Nord (USA + Canada) on trouve 94 968 unitésdont 19399 convertibles et 75569 hardtops. Ce total laisse penser qu'il y a eu en conduite à gauche, que 28 exportés. Difficile à croire ou alors le total "Austin" comprend des conduites à gauche mais badgés comment? Austin? Nash?

 

AUJOURD'HUI......

et un certain
"culte" existe.....

  • Amateur de Nash Metropolitan, je suis allé voir le seul restaurateur spécialisé à ma connaissance, dont la façade est photographié ci-dessus. Il se situe sur un boulevard de North-Hollywood. Le propriétaire travaille avec un ouvrier sur l'arrière, à des véhicules obligatoirement fournis par le client, il y en a 5 ou 6 en attente. Son épouse tient le magasin sur le devant: pas une bonne source pour trouver quelque chose de correct, il n'y en a même plus une en vitrine!
  • A remarquer que les puristes comme les livres automobiles américains ne considèrent pas la Metropolitan comme une voiture américaine. Cela doit sans doute venir du fait qu'à la fois carrosserie et moteur leur était étranger et en dehors de leurs habitudes
    Regardez une Nash Metropolitan et une Nash Rambler Custom et cherchez la différence en dehors de la taille
  • On voit que la Metropolitan est une européenne pensée, dessinée, conçue aux Etats Unis mais fabriquée totalement en Angleterre
    La Ford T était pensée, dessinée, conçue aux Etats Unis et fabriquée partiellement à Bordeaux, les Buick partiellement en Belgique, les Pontiac au Canada. La différence c'est que pour ces marques, peut parler d'assemblage. Quoique pour les Ford A le moteur pouvait être européen...
  • Pour moi la Nash Metropolitan avec sa forme de baignoire retournée est une voiture américaine

 

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

ci-contre: vous pouvez avoir ces motifs sur des T Shirts ou des casquettes via ebay motors usa et un commerce de St Cloud... en Floride

ci-dessus: maquette d'un convertible et d'un hardtop 1960 au 1:18e, toujours régulièrement sur ebay motors usa

 

dessous: il y a même une assiette d'une Met' tractant la Bambi Airtream... proposée régulièrement sur ebay motors usa

ci-contre: ce sont des porte-clefs de Met' cabriolet ou hardtop, voire même flammée. Ces articles sont proposés très régulièrement sur ebay motors usa

CLIQUEZ POUR AGRANDIR

 

POUR ALLER PLUS LOIN......

d'abord le site de référence en anglais : http://www.metropolitan-library.com/

mais aussi en français http://stubs-auto.fr/n/nash-metropolitan-1953-1962/

Il y a un excellent livre sur lequel je me suis souvent appuyé. Il faut dire que c'est le seul que j'ai trouvé. Dans les "bibles" Standard Catalog de chez Krause, il n'y a rien ou alors peut-être dans le Imported Cars
En attendant si la Met' vous intéresse je ne peux que vous conseiller le livre ci-contre écrit par Patrick R Foster. Et si il y a aujourd'hui plus de quarante que les "independents" (des trois grands de Detroit) ont disparu, ces marques sont toujours dans le coeur des américains

cliquez ici pour voir la couverture de ce livre

cliquez ici pour en savoir plus et éventuellement je commander

Editions Krause - $25 - ISBN 0 87341 459 4

AUTRES SOURCES

  • internet bien sûr mais pas de site dédié
  • American Dream Cars - Editions Krause - 2002 - $25 - ISBN 0 97349 491 1
  • The Dream Machine 1946/1965 - editions Quadrangle - $?? - 1976 - ISBN 0 8129 0598 9

 

OU OU


des sites de http://www.mainguet.com