creee le 21 juin 2005 et derniere mise a jour le 15 mars 2012

 

les marques
STUTZ
et "Pak-Age Car" et les "neoclassics"

1
  • 1903 : Harry C Stutz arrive à Indianapolis avec la ferme intention de travailler dans l'automobile
  • 1910 : il crée son entreprise, la "Stutz Auto Parts Company"
  • 1911 : il crée sa propre voiture pour courir sur le circuit d'Indianapolis qui est inaugurée cette année; avec Gil Anderson comme pilote son véhicule terminera onzième à la moyenne de 68,25 mph (110km/h). IL en fera sa publicité, "Car That Made Good In A Day"
  • 1912 : il construit 266 model A vendus entre $2000 et $2500 avec un moteur 4 cylindres développant 60cv. 5 carrosseries sont proposés, classiques sauf le Bearcat
  • 1913 : changement de dénomination avec <<The Stutz Motor Car Company of America>>, même gamme mais appelée <<STUTZ MODEL B>>. Toute la gamme est à $2000
  • 1914 : Series <E>> en 4 et 6 cylindres et le moteur Wisconsin qui passe de 50 à 55cv; un des plus fameux et le plus connu des modèles de la marqye avec la <<STUTZ H.C.S. BEARCAT SPEEDSTER>> petit modèle à $1475 ou $2000 seulement (selon les sources). C'était le grand rival de la Mercer. Les torpédos étaient beaucoup confidentiels mais pas beaucoup plus chers
  • 1915 : la <<1915 STUTZ WHITE SQUADRON>> est engagé avec succès dans de nombreuses courses; une Stutz rallie San Diego à New-York en 11 jours 7 heures et 15minutes. Mais aussi sortie de la Stutz "de base" avec un moteur 4 cylindres de 35cv et $1475 seulement dans sa présentation unique, le roadster

ci-contre les 1913 Series B Bearcat et
1915 Series B Bearcat ("White Squadron")

cliquez à gauche pour retrouver le tableau paru dans Americaines Classiques #141

  • 1917 : Stutz commence à fabriquer ses propres moteurs et le 4 cylindres passe à 80cv et les prix s'échelonnent de $2400 à $2800
  • 1921 : la transmission qui se situait bizarement toujours à l'arrière retrouve une place plus conventionnelle à l'avant dès cette année. De plus Stutz n'utilise plus désormais que des moteurs de sa propre fabrication; le <<STUTZ COUPE 4PL>> dépasse les $5000
  • 1924 : sortie d'un modèle économique, la <<STUTZ SPECIAL 60>> à $1995 sauf le sedan à $2550
  • 1926 : record de ventes. Arrivée du modèle "VERTICAL EIGHT AA" à moteur très moderne 8 cylindres en ligne de 289cid développant 92cv mais toujours accouplé à une boîte 3 vitesses. La robe est dûe au fameux belge Paul Bastien de la "Metallurgique de Belgique"; conclusion un très joli tourer mais plus européen qu'américain dont le slogan était "the Safety Stutz"
  • 1927 : le moteur pour l'AA passe à 298cid et 95cv

1918 S Bulldog Touring
1923 Speedway Four Bearcat
1924 Junior Firetruck
1927 Boat-tail Roadster

ci contre : 1927 AA Boat-tail Speedster

  • 1928 : pléthore de carrosseries avec le modèle BB qui succède : 25 choix possibles pendant deux ans de $3495 à $6345. Sortie du modèle "Blakhawk Speedter en 2 ou 4 places à près de $5000, le plus cher de toutes les BB en dehors de la Versailles et la Prince de Galles. Une Blackhawk justement termine en seconde position aux 24H du Mans

1928 BB Roadster (replica)
1928 Chantilly Sedan
1928 Bearcat Speedster
1928 BB SV-16 Blackhawk

1929 Dual Cowl Phaeton
1929 M Speedster
1930 MA Speedster
1930 "Jones Special"
  • 1929 : l'exploit n'est pas renouvellé avec cinquième comme meilleure place cette année
  • 1930 : Stutz est encore présent aux 24H du Mans pendant trois ans (jusqu'en 1932) sous le nom de Black Hawk Bearcat mais sans succès

1930 DV-32 Speedster
1930 MA Versailles
1930 MA Speedster
1930 ou 32 DV32 Convertible
  • 1931 : pour relancer les ventes, le <<STUTZ LA COUPE>> est à $1995 mais le plus gros modèle <<STUTZ MB>> est lui à $7495

1931 DV-32 Club Sedan

  • 1932 : sortie du modèle <<1932 STUTZ SV-16>> en 8 cylindres de 115cv et <<1932 STUTZ DV-32>> en 8 cylindres de 156cv; beaucoup de dénominations françaises comme Versailles, Biarritz ou Monte Carlo; alors que le prix de ces modèles varie de $3500 à $7500, cela n'empêche pas Stutz de conserver le modèle plus économique avec la <<1932 STUTZ LAA>> offert en quatre carrosseries au même prix de $1620 (Sedan, Coupe 4 ou 5 places, Club Sedan) et en 6 cylindres de 85cv
  • 1933 : la dépression a une sérieuse influence néfaste sur les ventes qui tombe à 80 cette année et 6 l'année suivante. Les voitures s'appellent d'ailleurs plus facilement <<Black Hawks>> que Stutz, comme celles du Mans
  • 1935 : dernière année de production avec 2 véhicules (6 en 1934)
  • 1937 : rupture de paiement le 3 avril

  • 1939 : liquidation de l'entreprise
1932 SV-16 Cabriolet
1933 DV-32 Monte Carlo

 

 

PAK-AGE CAR (cliquez)

  • cette marque est souvent associée à Stutz. En vérité c'est une marque de Chicago (Illinois) qui sous traitait avec Stutz mais aussi avec Auburn et Diamond-T de 1926 à 1941 pour produire des petits véhicules commerciaux. De formes très carrées, on pouvait les conduire pratiquement debout pour la porte-à-porte très développé aux Etats Unis en cette période. Je n'ai malheureusement pas encore trouvé d'exemple à ce jour pour illustrer mon propos

pas d'exemple Pak-Age à ce jour

NEOCLASSICS STUTZ

  • voir la page qui est consacrée aux néoclassiques
    Il s'agit de la "Stutz Motor Car Of America" de New-York à partir de 1970 avec la production d'un coupé dénommé "Blackhawk" animé par un moteur Pontiac de 400cid modifié pour atteindre de 365 à 425cv. Le châssis est également d'origine Pontiac et on doit le dessin du véhicule à Virgil Exner et sa construction à "Carrozzeria Padana Modena Italia".
    Si on connait surtout la version Hardtop ($22500), il y a eu également une version Convertible ($25000), une version Street Indy 500 ($25000), Limousine ($29000) et un exemplaire appelé "Parade" à...$75000
    ...
  • ALLER VOIR CELLES DU TROMBINOSCAR
    ...
    (clic sur la ligne ci-dessus ou sur l'exemple ci-contre)

 

 

PRODUCTION TOTALE
1912 = 266
1913 = 759
1914 = 649
1915 = 1079
1916 = 1535
1917 = 2207
1918 = 1873
1919 = 1544
1920 = 2786
1921 = 3860
1922 = 769
1923 = 1602
1924 = 2167
1925 = 2190
1926 = 3692
1927 = 2906
1928 = 2403
1929 = 2320
1930 = 1038
1931 = 310
1932 = 206
1933 = 80
1934 = 6
1935 = 2

POUR ALLER PLUS LOIN AVEC LES LIVRES
comme ceux que j'ai utilisés pour cette page

le fameux "Standard Catalog" INDEPENDANTS ci contre qui fait le tour de nombreuses marques indépendantes des trois géants de Detroit en 400 pages dont 31 pages et 50 photos pour les Stutz. Autres marques étudiées dans ce même livre : Auburn - Cord - Duesenberg - Checker - Hudson - Essex Terraplane - Kaiser - Frazer - Rambler - Jeffery - Nash - AMC - Packard - Pierce Arrow - Studebaker - Stutz - Overland - Willys

l'article principal de la revue de l'ACCF, "Américaines Classiques" #141 est consacré à Stutz. Il est signé Alexandre Schyns (traduit en français) et illustré par Ph Hulet de Limal et Ch Lemonchois

Vous pouvez vous le procurer ici (cliquez)

  

ou


des sites de http://www.mainguet.com