page creee le 10 avril 2003 et derniere mise a jour le 12 fevrier 2012

pour le texte

pour les photos
 

CADILLAC / LaSalle
d' AVANT 1945

(chacune des photos renvoie à la fiche de la voiture en cliquant dessus)

CADILLAC
1946/1955

 

voir les voitures

CADILLAC
1956/1959

 

voir les voitures

CADILLAC
1960 / 1969

 

voir les voitures

CADILLAC
1970 / 1980

 

voir les voitures

CADILLAC
1981 et AU DELA

 

voir les voitures

mise à jour de la page
en 2011
ici 115 Cadillac/LaSalle <1945

au total 349 Cadillac

 

PREAMBULE

Cadillac était le nom d'un jeune officier de l'armée française, Antoine de la Mothe Cadillac, issu d'une famille noble de Gascogne, qui s'était rendu en 1701 dans le Nouveau Monde et avait alors fondé la « Ville d'Etroit», un important centre commercial de fourrures. Les authentiques armoiries de la famille Cadillac ainsi que les honneurs rendus à l'officier français, promu, par Louis XIV, chevalier de l'ordre de Saint-Louis,incitèrent la firme à donner ce digne emblème à ses voitures. En quelques années, l'exceptionnelle qualité de sa production faisait d'elle l'une des -premières firmes américaines. Alors associée à d'autres grandes entreprises, parmi lesquelles Buick, elle allait être à l'origine du plus grand et du plus prestigieux complexe automobile du monde : General Motors.
Toujours fidèles à ses premiers objectifs, elle peut encore se targuer, aujourd'hui, d'être au nombre des plus illustres constructeurs, malgré toutes les
tentatives faites pour la supplanter.

NAISSANCE DE CADILLAC

1902 : dans la ville de Detroit, aux États- Unis, une petite société automobile du nom de Cadillac renaissait des cendres de la Detroit Automobile Company, dont Henry Ford était l'ingénieur en chef.  A la suite de divergences d'opinions, Murphy voulut liquider l'entreprise et s'adressa pour une estimation au directeur de la société qui lui avait fourni des moteurs, Henry Martin Leland. Cet homme, passionné par tous les travaux de précision et connu pour sa grande habileté manuelle, avait acquis suffisamment d'expérience dans la fabrique d'armes de Samuel Colt (Connecticut) puis dans la firme Leland. Faulconer and Norton, qui produisait des machines-outils de très haute précision ainsi que des moteurs marins, pour suggérer à Murphy une solution qui allait s'avérer pleine d'avenir : celle de poursuivre la construction automobile en utilisant le moteur horizontal monocylindrique conçu par Alanson P. Brush (alors âgé de 19 ans) dans les usines Leland.
Le 22 août, Murphy donna à l'ancienne "Detroit Automobile Company" le nom de "Cadillac Automobile Company". A l'automne la première voiture Cadillac, le prototype du modèle A fut
présentée au Salon de New York en janvier 1903.


1903 : cette voiture monocylindrique, la fameuse "one lunger", était un véhicule assez primitif en
comparaison de ceux produits en Europe à la même époque ; cependant, ses caractéristiques de simplicité et de légèreté ainsi que sa garde au sol élevée en firent un véhicule particulièrement bien adapté au mauvais état des routes américaines. Dotée d'une boîte à planétaires à deux vitesses et d'un moteur logé sous le siège avant, dont la puissance fut portée au cours des années de 7 à 10 ch (127 x 127 mm, 1610 cm3), elle fut produite en versions, A. B, C. E, F, K, M, S et T. Le prix de cette voiture, construite à environ 14 600 exemplaires, variait entre $750 et $1400

1903 Runabout (sans tonnau)

1903 Runabout
1903 Runabout + Tonnau
1903 Runabout + Tonnau
1903 A Runabout + Tonnau
1903 Runabout + Tonnau
1903 Runabout + Tonnau

La devise, bientôt adoptée par Cadillac, était en fait celle que Leland avait voulu lui imposer : «Notre credo, la perfection ; notre règle, la précision»
1905 : 156 voitures Cadillac du modèle D de 5 litres à quatre cylindres furent fabriquées ; la production totale de Cadillac à quatre cylindres atteignit
environ 73 000 exemplaires entre 1905 et 1914.

1904 : la raison sociale alors que Leland fut nommé président de la firme, fut transformée en "Cadillac Motor Car Company". L'ingérence d'un homme comme Leland au sein de la production automobile Cadillac fut décisive pour l'entreprise naissante : nul autre que lui, sans doute, n'aurait su tirer meilleur profit du potentiel déjà existant, ni conduire avec autant de sûreté l'affaire vers une industrie mécanique de haute précision.

 

ci-contre au fond: le catalogue 1904 (cliquez)

1904 model B Surrey1904 model B Surrey

1905 model BC
1905 model BC
1906 K Victoria Runabout
1906 M Tulip Tourer

1906 : sortie du modèle L, une confortable limousine vendue au prix de $5000, qui méritait d'être classée parmi les voitures de grand luxe.
le modèle K, un petit runabout à deux places, donna une soudaine notoriété aux noms de Cadillac, de Leland et de Bennett (l'importateur des voitures
Cadillac en Angleterre). Après une brillante démonstration sur le circuit de Brooklands,
1907 : une version plus petite et plus économique, le modèle G, fut produite pendant deux ans

1906 M Victoria Touring
1906 M Tulip Tourer
1906 K Victoria Runabout
1907 K Victoria Runabout
1908 S Runabout S

1908 : en mars la preuve fut faite que les éléments des voitures Cadillac étaient tous interchangeables, avantage que peu de constructeurs si ce n'est aucun pouvaient proposer à l'époque, puisque jusqu'alors il était pratiquement impossible de remplacer une pièce usée sans effectuer diverses opérations d'ajustage. Les premières preuves de standardisation étaient faites.

1908 Cadillac Runabout S

1910 model 30 Touring

1909 : la renommée toujours croissante de Cadillac ainsi que son excellente situation financière retinrent l'attention du groupe General Motors, en but à de graves problèmes économiques. William Crapo Durant cherche une entreprise en pleine expansion. saine du point de vue financier, de façon à rétablir au plus vite la situationde General Motors. La firme Cadillac répondant pleinement à ces conditions, des pourparlers s'engagèrent et le 29 juillet la marque Cadillac fut achetée par le groupe qui parvint à résorber toutes les dettes en l'espace de cinq ans.

1910 model 30 Touring

1911 Four Touring

1912 Four Touring
1912 Four Touring
1912 Four Touring
1912 Four Touring

1910 : Cadillac fit sensation en présentant des modèles équipés d'un allumage. d'un démarreur et d'un éclairage électriques. Cet équipement fut monté en série dès 1912. Bien qu'elle ne fût pas la toute première firme automobile au monde à adopter un tel système né d'une étroite collaboration avec la firme Delco (Dayton Engineering Laboratories Company) de Charles Kettering. Cadillac fut le premier à adopter ce système aux États-Unis et apparut, une fois de plus, comme l'auteur du plus grand progrès réalisé dans l'année dans le domaine automobile et - fait unique dans l'attribution de ce prix - reçut une nouvelle fois le trophée Delwar.

1912 model FOUR et un
+ moteur Four 1913
1913 Four Touring
.

CADILLAC DANS LE GIRON DE LA G.M.

1915 : Devant les résultats très encourageants obtenus par un prototype équipé d'un moteur à huit cylindres en V conçu par Kettering et Deeds, Leland décida brusquement d'adopter des V8 sur ses modèles, sans passer par le stade traditionnel des six cylindres. Annoncé au mois de septembre 1914 et adopté officiellement en 1915 sur les modèles de la firme, le nouveau moteur 5145,5cc, 70 ch à 2400 tr/mn) surprit désagréablement les entreprises concurrentes, obligées d'admettre le succès de l'audacieuse réalisation, qui allait par la suite caractériser presque tous les modèles Cadillac.

1916 Hearse
1917 model 55 Limousine

Puis d'âpres discussions concernant l'orientation à donner à la production de la firme opposèrent les Leland à William Crapo Durant. Celui-ci, en effet, se refusait absolument à abandonner le secteur automobile, alors que les premiers voulaient qu'une partie du potentiel Cadillac fut consacré à l'effort de guerre, donc à l'élaboration de moteurs d'avion, et plus précisément aux nouveaux Liberty. Ne parvenant pas à un accord, Henry et Wilfred décidèrent de reprendre leur liberté pour fonder une nouvelle société, la Lincoln Motor Company, qui, par la suite, devint la rivale la plus acharnée de Cadillac.
Ci-contre :
1918 model 57 Eight Touring

1922 Sedan 303
1924 Touring Sedan 303
1924 Touring V-63
1925 V63 Coupe
1926 Fisher Roadster 314

1927 Sport Coupe 314

1920 : jusqu'à 1925. les modèles bien que de haute qualité, avaient une ligne imparfaite, due au manque d'expérience générale des entreprises de carrosseries américaines en ce qui concernait les modèles de grand luxe. Ces voitures, montées sur un châssis de 3,17 m ou de 3,35 m, pesaient environ 1900 kg et étaient vendues de 3 600 à 5 400 dollars.
1923 : l'adoption de freins sur les quatre roues
1924 : sur le modèle V63 le moteur à huit cylindres en V fut doté par les ingénieurs des laboratoires
de recherche de General Motors d'un nouveau vilebrequin sur lequel on avait disposé, contrairement à la technique alors en vigueur, des contrepoids sur chaque bras de manivelle afin d'en équilibrer le mouvement.
1925 : le 1er mai, Lawrence P. Fisher, l'un des six frères constructeurs des
célèbres carrosseries du même nom, fut nommé président de Cadillac ; en cette qualité, il eut un rôle déterminant dans le développement ultérieur de l'entreprise. En premier lieu, il fut à l'origine d'un programme d'expansion de 5 millions de dollars qui permit à la société de doubler son chiffre annuel de production en 1927, avec la construction de 47136 voitures.

1926 Fisher Roadster 314

1927 Custom Phaeton 314

1928 : apparition d'un nouveau moteur à huit cylindres en V de 5,6 l, à soupapes latérales, à bielles placées sur le même maneton, et doté d'un bâti en alliage d'aluminium avec un monobloc en fonte pour chaque rangée de quatre cylindres. A l'origine, ce moteur avait une cylindrée de 5 000 cm3 et était destiné à équiper la série des La Salle de 1927, les cadettes des modèles Standard qui avaient fait leur apparition pour combler le vide existant entre les modèles Cadillac les moins chers et les modèles Buick les plus chers.
Lors de la réalisation de cette nouvelle série. Lawrence P. Fisher collabora avec un jeune dessinateur. Harley Earl, auquel fut confié la
mission de donner un style particulier, aussi bien à la sous-marque La Salle qu'aux autres voitures de la firme. Ce projet fit date dans l'histoire de l'automobile, puisque, bientôt, à l'imitation de Cadillac, toutes les grandes marques allaient développer au sein de leur entreprise un département de stylisme.
adaptation, pour la première fois dans le monde, d'une boite de vitesses synchronisèes (baptisée Synchro- Mesh)
1929 : chromage des pièces et, plus spécialement, des accessoires décoratifs nickelés pour en éviter l'oxydation

 
LA FABULEUSE GAMME : V-8 V-12 V-16
1930 V16 All Weather
1930 V16 Dual Phaeton
1930 V16 Phaeton
1930 V16 Imperial Cab
1930 V16 Landau Coupe 452
1930 V8 Convertible Cpe
1930 châssis 353 V8
1930 V8 Convertible Cpe

1930 : La plupart des innovations étaient dues à un brillant technicien, Ernest W. Seaholm, ingénieur en chef de la firme de 1923 à 1943. En janvier le chef- d'oeuvre de ses réalisations fut prêt: il s'agissait du modèle 452, la première voiture de série au monde à être équipée d'un 16 cylindres en V. S'il existait encore des doutes quant à la suprématie de Cadillac dans le domaine des voitures de luxe la 452 les élimina. Dotée d'un châssis spécial de 3.76 m d'empattement, elle était pourvue d'un moteur de 7,4 l, à soupapes en tête à commande hydraulique (ce qui la rendait parfaitement silencieuse), et développait une puissance de 165 ch à 3400 tr/mn. Les carrosseries étaient livrées par Fleetwood, qui, à quelques rares exceptions près, était le fournisseur exclusif de la marque depuis 1926. Le prix variait entre $5350 et $9500. En septembre 1930 Cadillac créa un modèle à douze cylindres en V basé sur celui à seize cylindres, mais conçu de façon à permettre l'utilisation du châssis et de la carrosserie des 8 cylindres en V.
1932 : les plus gros modèles furent équipés de servofreins à dépression. Mais au total de l'année modèle, il ne s'est vendu que 300 unités

1930 V16 Prototype Racer
1931 V16 Roadster
1931 V12 Phaeton
1931 V16 Roadster
1932 V12 Conv Coupe
1932 V8 355B Fisher
1932 V16 Fleetwood
1932 V8 355B Coupe
1932 V16 452B Phaeton
1932 V16 452B Limousine
1933 V12 Town Coupe
1933 V16 452C Phaeton
1935 V16 Victoria 452

1934 : nomination de l'Allemand Nicholas Dreystadt au poste de directeur général, le 1er juin.
Initiateur du V8 de 1936, il n'a pas été étranger à l'immense succès obtenu par la firme.
1936 : nouveau moteur à huit cylindres en V entièrement réalisé en fonte et moins coûteux que les précédents
1937 . apparition des freins hydrauliques. Le moteur V 12 fut
abandonné et le V 16, dont on avait fabriqué environ 4380 exemplaires, fut complètement remanié par Seaholm, qui n'eut besoin pour le réaliser que de la moitié des précédents éléments mécaniques.

1936 V16 Conv Sedan
1937 V16 Aerodynamic 90
1937 Imperial Sedan 75
1937 V16 Imperial Conv
1937 V16 Hartmann
1937 V8 Sport Coupe 60
1938 Sedan 60S
1938 Fleetwood Coupe 75

1938 V16 Convertible 90
1938 Sedan "Lowrider" 60S
1939 V16 Sedan 90
1939 V16 Sedan 90
1939 Town Car Derham 60S

1938 : jusqu'en 1940, la production des V 16 ne fut guère supérieure à 510 unités malgré une simplification et une baisse des prix, puis la firme revint aux 8 cylindres en V.
1940 : Bien que la série des La Salle fut parfaitement réussie, elle ne put échapper à la crise économique qui sévissait alors en Amérique,
notamment dans le secteur automobile, et la dernière d'entre elles fut construite cette année 1940.

1940 Sedan 60 Touring

1940 Convertible 62
1940 Sedan Fisher 62
1940 Sport Coupe 90
1940 Limousine 75
1940 Convertible 62
1940 Convertible 62
1940 Fleetwood 75 Sedan
1941 Fleetwood Sedan 60S

1941 : date dans l'histoire de Cadillac. La gamme fut dotée du moteur V8 de 5,7 l. dont la puissance avait été portée à 150 ch à 3 400 tr mn et qui, en option, pouvait être équipée du premier changement de vitesse, entièrement automatique, fabriqué par la société Hydramatic.

ci contre 1941 Coupe 62 et 1941 Fleetwood 60S

Réduisant alors le nombre des châssis offerts à la clientèle de cinq à trois, Dreystadt, qui avait dù abandonner la série La Salle, fut enfin en mesure de présenter une véritable voiture Cadillac : la série 61, proposée au prix concurrentiel de $1445. Elle était caractérisée par un élégant radiateur conçu d'après des dessins d'Harley Earl et du jeune chef du bureau d'étude stylistique.William Mitchell, et obtint un important succès.
1942 : La production automobile cessa chez Cadillac à partir de février et ne reprit qu'après la signature de l'armistice. Cependant. les chaines de montage continuèrent à tourner puisque la firme se lança dans la fabrication du char léger M 5, du transporteur d'obusier M 8 et de pièces détachées pour le moteur d'avion Allison.

ci contre 1941 Touring Sedan 62 et 1941 DeLuxe Coupe 61

1941 Conv Coupe 62
1941 Limousine 75
1941 Touring Sedan 61
1941 Convertible 62
1941 Coupe 62 "Clark Gable"
1941 Fleetwood 60S Sedan
1941 Touring Sedan 62
1942 Fleetwood Sedan 30S

POUR ALLER PLUS LOIN AVEC LES LIVRES
Ce sont des liens pris chez amazon France qui à priori les entretient.
Quand aucun prix ne suit le mot "neuf" c'est que le livre est vendu d'occasion par un particulier

LES LIVRES QUE J'AI UTILISES
pour faire mes pages Cadillac

c'est la bible, tout y est mais les photos sont rares
Caractéristiques année par année, choix des moteurs, quantités vendues par modèles, options etc etc

Début 2010 ils sont tous trois épuisés, il faut trouver d'occasion ou attendre une réédition

 

Celui ci-tout à gauche est dans l'esprit 'Standard Catalog (c'en est un), mais ils ne contient que les Cadillac alors que ceux ci-dessus sont toutes marques

Les deux suivants sont des publications bien illustrées et en français mais malheureusement ils sont épuisés

LES LIVRES EN ANGLAIS
L'HISTOIRE D'ANTOINE LA MOTHE CADILLAC


pour le texte

pour les photos

 

HISTOIRE
de

LASALLE
1924-1940

Monsieur LaSalle

1927 Roadster 303
1927 Roadster 303
1928 Phaeton 303
1928 Convertible R/S 303

Il était nécessaire au sein de la G.M. de pallier au "trou" de gamme entre la plus chère des Buick et la moins chère des Cadillac, d'où la création de la marque LaSalle pour tenter de le combler. C'est sans doute la marque qui a le mieux atteint cet objectif
Car le processus a été repris par d'autres sans grand s50uccès comme Edsel pour Ford ou même Marquette pour Buick. Au maximum cela tenait deux ou trois ans mais pour LaSalle cela a tenu 17 ans sous la responsabilité de Cadillac

1929 Convertible R/S 303

1930 Coupe model 340
1930 Sedan model 340
1932 Sedan model 345B
1939 Tr Sedan model 39-50

C'est le nom d'un aventurier français qui a exploré le Mississippi et qui est arrivé à C'etroit vingt ans après... Lamotte Cadillac
Sa figurine s'est retrouvée sur le bouchon de radiateur au début et jusqu'au milieu des années trente et vous pouvez la voir ci-contre à gauche

1927 : la première voiture est sortie des chaînes le 5 mars. Elle porte alors comme nom de baptême la cylindrée du moteur 303, pour 303ci. Les carrosseries comme pour les Cadillac étaient signées Fisher et Fleetwood, A remarquer que l'un des frères Fisher est le PdG de LaSalle
1929 : la voiture se montre performante puisqu'elle termine la course Indianapolis que quelques miles derrière les Duesenberg
1931 : les noms des modèles se rapprochent désormais de ceux des Cadillac
1934 : un Convertible Coupe est le Pace Car Indianapolis de l'année. On a souvent dit à cette époque, que les moteurs LaSalle étaient des moteurs Oldsmobile rhabillés ensuite chez LaSalle. Vrai ou faux : la polémique vit encore aujourd'hui

1931 Sedan 345A
1936 Convertible 36-50
1939 Funeral Hearse
1939 LaSalle Touring Sedan
1939 Coupe 39/50
1940 Coupe
1940 Convertible 52

1940 : c'est la concurrence forte ("petite"Packard, Lincoln Zephyr entre autres) qui stoppera LaSalle qui n'a pas eu l'aura suffisante pour s'imposer. Il suffit de voir le niveau de production pour s'en assurereLe souci pour 1941 était de rationnaliser la production autour de trois châssi s donc LaSalle devenait de trop. Bien que la marque fut parfaitement réussie, elle ne put échapper à la crise économique qui sévissait alors en Amérique, notamment dans le secteur automobile, donc la dernière d'entre elles fut construite cette année 1940.

Les dernières LaSalle furent construites pendant cette année 1940.

1940 Touring Sedan
1940 Tr Sedan 40-52
1940 Touring Sedan

PRODUCTION LASALLE de 1927 à 1940
1927 = 16 850
1928 = 9 956
1929 = 22 960
1930 = 11 005
1931 = 10 103
1932 = 3 290
1933 = 3 381
1934 = 7 218
1935 = 8 653
1936 = 13 004
1937 = 32 005
1938 = 15 501
1939 = 23 028
1940 = 24 133

 

VOUS POUVEZ AIDER LE TROMBINOSCAR.....
  • en essayant d'identifier les véhicules ci-dessous
  • il suffit de cliquer sur une des petites photos ci-dessous pour être redirigé sur une page qui en contient d'autres du même véhicule avec un email pour répondre

 

C A D I L L A C (cliquez sur votre choix)
<
1945
1946
1955
1956
1959
1960
1969
1970
1980
>
1980

ou


des sites de http://www.mainguet.com